• Accueil

    "J'ai accompli de délicieux voyages embarqué sur un mot."

    Honoré de Balzac

    Accueil lecture voyages sur un mot roman avis littéraire chronique livre

     

    Voici une citation qui me tient à coeur. En effet, amoureuse des livres que je suis, cette simple phrase représente beaucoup à mes yeux. Et c'est donc d'elle que je tire le nom de ce blog.

    Comme on pourrait s'en douter, cet endroit sera dédié à la lecture. Ici, je vous parlerai de mes voyages au sein des pages des livres que j'ai lu (dont vous trouverez le répertoire ici), ainsi que de mes errances à la plumes dans mes propres écrits. Et peut-être parlerais-je un peu de moi de temps en temps si le cœur m'en dit, qui sait.

    Sur ce, je vous souhaite un bon voyage dans cet antre des mots...

     

    Et n'hésitez pas à laisser un trace de votre passage. Ou à vous inscrire à la newsletter pour être informé des articles postés sur le blog !

    (Pour les utilisateurs qui sont sur téléphone, vous pouvez utiliser ce lien :

    http://voyages-sur-un-mot.eklablog.fr/?noajax&mobile=0

    Cela vous permettra d'avoir la "version standard" avec le visuel normal, et ainsi d'avoir accès à la barre d'infos à droite qui vous permet de naviguer correctement sur le blog. Bonne lecture !)

     Image par Mystic Art Design de Pixabay

  • Snowy littles lies, de Fanny DL

    Snowy littles lies, de Fanny DL

    Année de publication (en France) : 2022

    Nombre de pages : 332

    ISBN : 9782755699913

    Autrice : Fanny DL

    Éditeur : Hugo New Romance

    Résumé :

    Depuis toute petite, Jill ment régulièrement à sa famille pour ne pas la décevoir. Son dernier bobard ? Faire passer son poste d'assistante surexploitée pour celui de responsable d'équipe. Elle n'y peut rien, elle est prête à tout plutôt que de voir l'air attristé de ses parents, surtout à Noël.

    Dans le train pour sa ville natale, entre deux dossiers imposés par son patron, elle fait la connaissance de Matthew, auteur professionnel plutôt canon et faux petit ami à temps partiel. Victime du syndrome de la page blanche, Matthew se fait payer pour incarner le parfait gendre le temps de quelques jours. C'est d'ailleurs son programme pour Noël, et à ce qu'il paraît, la famille de sa nouvelle cliente est un sacré challenge !

    Un travail peu conventionnel, qui rassure Jill quant à son propre secret. Plutôt libérateur de se dévoiler à un parfait inconnu ! Enfin, quand on est censé ne jamais le revoir...

     

    Ma note : 18/20

    Mon avis :

    Dernier livre de Noël jusqu'à Noël prochain, et je finis sur une excellente note !

    Au départ, ce livre ne m'attirait pas vraiment, avec le thème du mensonge je me disais très peu pour moi. Et puis j'ai vu passer beaucoup d'avis positifs sur bookstagram, j'ai fini par me laisser tenter. Et j'ai bien fait, je serais passer à côté d'un très bon livre sinon. Un petit doudou, plein de douceur qui m'a énormément plu.

     

    Concernant l'histoire, nous rencontrons Jill et Matthew dans un train alors qu'ils partent fêter Noël. Jill va dans sa famille, où elle va devoir faire perdurer son mensonge sur son travail, parce qu'elle veut rendre ses parents fiers et qu'ils ne s'inquiètent pas pour elle en comparaison de son frère et sa sœur. Et elle espère que c'est la dernière fois qu'elle aura à mentir, parce que la promotion ne semble pas loin. Et Matthew va jouer le petit copain parfait pour une inconnue. Pousser par le côté éphémère de cette rencontre, ils s'avouent leur secret. Sans savoir qu'ils vont très vite se revoir...

    J'ai bien aimé le point de départ de l'histoire, assez original. Bon, j'ai vite deviné comment ils se retrouvent, mais comme c'est le tout début du roman, rien de gênant. Et ensuite, on les voit lutter pour garder leurs secrets, tout en se rapprochant... J'ai beaucoup aimé voir leur relation se former, c'est une évidence et en même temps un peu interdit. Matthew est patient, garde son sang froid pour que les choses avancent quand Jill ne sait pas comment agir. Ils sont vraiment adorables tous les deux.

    C'est aussi une histoire sur la famille, plus que sur les mensonges qui sont présents dans cette famille. Qu'est-ce qui est nécessaire pour rendre nos proches heureux ? Pour qu'ils ne s'inquiètent pas pour nous ? Pour qu'ils soient fiers de nous ? Les membres de cette famille sont tous bienveillants les uns avec les autres, et valorisent les réussites de chacun... Mais peut-être un peu trop, car chacun se sent obligé d'être parfait pour satisfaire les autres. Mais être soi-même ne devrait-il pas suffire ? Il y a donc quelques réflexions intéressantes sur les relations familiales dans ce roman, l'arrivée de Matthew vient mettre à mal une certaine dynamique, et ce n'est pas une mauvaise chose.

     

    Les personnages sont touchants, on voit leurs qualités mais aussi leurs fragilités.

    Jill est une jeune femme en manque de confiance en elle. Elle veut faire plaisir à sa famille, qu'on ne s'inquiète pas pour elle, ne pas les décevoir. Elle a tendance à faire passer ses proches avant elle même, même quand répondre à ce qu'elle suppose être leurs désirs la met dans des situations délicates où elle se sent mal. La solution qu'elle a trouvé est de mentir pour ne pas leur dire ce qui pourrait les rendre triste et pour qu'ils ne s'inquiètent pas pour elle. Elle surréagit aussi à certaines choses qu'elle a du mal à gérer. Cela dit, elle apprend à lâcher un prise au court du roman, même si on ne peut pas prendre confiance et s'affirmer en un claquement de doigt et qu'il lui faudra du temps pour que les choses suivent leur court.

    Matthew est un homme droit, posé, plein de maitrise. Logique dans ses désirs et ses actions, il sait ce qu'il veut et fait les choses bien. C'est un passionné de livres, dès qu'il est en leur présence il s'apaise et ça fait plaisir à voir (j'ai tendance à être comme lui sur ce point). Il va découvrir ce qu'est une famille unie au cours du roman.

    La relation entre ces deux protagonistes est belle, douce, j'ai aimé en suivre l'évolution.

    Pour les autres personnages, la famille de Jill est assez présente. Sa sœur, dynamique, sportive, est très différente de Jill. Les deux s'entendent bien, mais Jill va se rendre compte qu'elles ne sont plus aussi proches qu'elles l'ont été, et essaiera de changer cela. Leurs parents sont chaleureux et aimants, ils souhaitent le meilleur pour leurs enfants, comme tout parent, mais peut-être pas de la bonne façon, car leurs enfants ont tendance à vouloir absolument remplir leurs attentes sans voir que ce n'est pas obligatoire pour les rendre fiers et heureux. Des relations familiales belles, bien que la communication demande à être retravaillée dans cette famille, ils méritent de se retrouver pleinement, et ça va être le cas au cours du roman, ce que j'ai apprécié.

     

    Le tout a lieu à la période de Noël et des retrouvailles en famille, l'ambiance est bien présente avec les traditions des fêtes, on s'y croit et on a envie de participer aux festivités avec eux.

     

    La plume est douce et agréable à lire, c'est fluide, on tourne vite les pages. Des situations drôles, d'autres émouvantes, un petit côté sexy (qui reste soft), bref, tout pour me plaire.

     

    La fin m'a plu, et le dernier chapitre, en symétrie du premier mais dans des circonstances différentes, conclu bien le roman. Juste ce qu'il faut, c'était parfait.

     

    En bref, une romance de Noël doudou, que je pense relire un jour, parce que j'ai vraiment passé un excellent moment.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : La relation entre les personnages principaux, le thème de la famille, la plume très agréable et l'ambiance de Noël.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : Aucune idée.

     

    Citation :

     "Alors qu’il cherche un passage dans son livre qu’il vient de me citer, je l’observe discrètement, le visage caché derrière le mien.
    Un mec qui lit, c’est sexy !"

    jo-jou


    votre commentaire
  • La véritable histoire de Noël, de Marko Leino

    La véritable histoire de Noël, de Marko Leino

    Titre original : Joulutarina (2007)

    Année de publication (en France) : 2014

    Nombre de pages : 296

    ISBN : 9782749922317

    Auteur : Marko Leino

    Traducteur : Alexandre André

    Éditeur : Michel Lafon

    Résumé :

    Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.

    Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

    Découvrez Le grand classique de la littérature finlandaise

     

    Ma note : 17/20

    Mon avis :

    Je vais vous parler d'un livre de Noël, mais pour une fois, ce n'est pas une romance. Il s'agit plus d'un conte, qui raconte l'origine de ce drôle de bonhomme rouge qu'on appelle le père Noël. C'est un livre jeunesse, mais la magie de Noël peut tout aussi bien toucher les adultes. Et avec ce livre, la magie a parfaitement opéré sur moi...

     

    Nous rencontrons Nicolas, jeune garçon qui vit avec ses parents et sa petite sœur, jusqu'au jour où il devient orphelin. Le village où il vit est très petit et pauvre, aussi aucune famille n'a vraiment les moyens de l'accueillir. Mais il va être décidé qu'il changera de foyer chaque année, pour répartir la charge de son éducation sur tout le village. Et chaque année, pour remercier les familles qui l'ont accueilli, il fait des cadeaux le jour de Noël avant de changer de famille. Puis quand chaque famille l'a accueillie une fois, Nicolas se retrouve à quitter le village pour une autre maison, assez inattendue, mais qui lui permettra d'aller à la rencontre de son destin et de créer la légende...

    L'histoire est belle, même si elle est triste par moment. J'ai beaucoup aimé ce conte, qui nous raconte l'origine d'un personnage que l'on connait tous... Et qui explique même comment on en est arrivé à la distribution actuelle des cadeaux, il fait une magnifique transition pour les enfants qui ont envie de croire encore au père Noël même s'ils savent que ce n'est pas lui qui fait me tour du monde le 24 décembre. (J'ai même envie d'y croire moi même.)

    Ce n'est pas tout rose ou tout doux, certains passages sont durs, tristes, parce que la vie l'est. Mais quand un malheur arrive, qui peut dire si de bonnes choses n'en sortiront pas un jour ? Et cela reste adapté à un public relativement jeune, à partir du moment où l'enfant sait que ce n'est pas le père Noël qui distribue les cadeaux.

     

    Nicolas est une jeune garçon qui a vécu des choses très difficiles, et cela impacte fortement sa vision des choses, sa façon de s'attacher aux autres notamment. Et Noël est le jour de l'année qui règle sa vie, le jour où il change de famille. Alors ça devient le jour le plus important pour lui. Il est très altruiste, généreux, et s'oublie beaucoup. On le voit grandir, puis vieillir. Mais il garde toujours son âme d'enfant, et sa peur de perdre ceux qu'il aime. Un personnage attachant.

    Les autres personnages sont souvent de passage dans la vie de Nicolas, qui change de famille régulièrement. Deux sont cependant assez constants. Eemeli est comme un frère pour lui, car ils se sont sauvés mutuellement dans leur enfance, chacun d'une façon très différente. Iisakki permettra à Nicolas de découvrir ce qu'il veut faire dans la vie et d'aller à la rencontre de son destin.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Nicolas, le voir grandir et devenir celui qu'il va être. Les autres personnages ont tous une place pour le faire évoluer. Cela dit, ils ne sont pas particulièrement travaillés mais dans les contes, les personnages le sont toujours moins que dans les romans.

     

    L'univers est plein de magie de Noël, on se trouve en Laponie (pays du père Noël, en Finlande). Des valeurs de partage et de générosité sont transmises.

     

    Le style d'écriture m'a fait penser à celui d'un conte, ce que j'ai beaucoup aimé. C'est facile à lire dans les tournures de phrases tout en ayant un vocabulaire assez travaillé, ce qui fait que c'est adapté à un public jeunesse, tout en pouvant parfaitement se lire en tant qu'adulte. C'est plein d'émotions, tristesse, joie, émerveillement, nostalgie. On a envie de croire à cette histoire, on la lit avec nos âmes d'enfant et des étoiles dans les yeux... J'ai retrouvé des émotions de mon enfance dans ce livre, avec le souvenir de la décoration du sapin lors de laquelle ma maman mettait un CD avec des chansons et des histoires de Noël. Je me suis particulièrement souvenue de La petite fille aux allumettes, un conte triste mais beaux qui m'avait beaucoup touchée enfant, aller savoir pourquoi, et j'ai retrouvé les mêmes émotions dans ce livre.

    En plus, le livre est en 24 chapitres, ce qui en fait un calendrier de l'avent si vous voulez.

     

    En bref, un conte de Noël qui donne envie d'y croire et amène de la magie de Noël...

     

    En bref, ce que j'ai adoré : le côté conte de Noël, la belle histoire à laquelle on a envie de croire, et la magie de Noël qui se dégage de ce livre... 

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : Des personnages un peu plus travaillés ne m'aurait pas déplus.

     

    Citation :

     " - Moins ils en sauront, plus ils pourront croire.

    Il se délecta de ces mots un instant, puis il ajouta :

    - Et plus ils croiront, moins ils douteront."

    jo-jou


    votre commentaire
  • Bonne année 2023

     

    Voici une nouvelle année qui commence, et je vous souhaite qu'elle soit heureuse.

    Pourvu qu'il vous arrive plein de bonnes choses, que vous concrétisiez vos projets et en fassiez de nouveaux, que vos rêves se réalisent et que d'autres naissent.

    Pourvu que les mauvaises choses ne soient que de passage, que les moments pénibles laissent place à d'autres plus engageants, et que la vie continue malgré les infortunes que l'on ne peut pas empêcher.

    Pourvu que vous puissiez profiter de vos proches, vous rapprochez de ceux qui vous manquent, et dire les mots d'amour qui semblent parfois évidents mais font tant de bien quand on les exprime.

    Pourvu que la santé soit au rendez-vous, car elle permet de profiter des bonnes choses et d'affronter les plus dures.

    Passez une belle année, et surtout, profitez de la vie.

    Voilà ce que je vous souhaite à tous pour 2023.

     

    De mon côté, je vais essayer de faire tout ça, et surtout, d'être heureuse.

    En bilan 2022, je peux dire que j'ai eu une bonne année, j'ai avancé dans mes études, je suis sûre de mon projet professionnel qui reste le même (médecin généraliste en campagne). J'ai pu aller en Belgique, passer une semaine de vacances dans les châteaux de la Loire, et j'ai adoré ça. J'ai pu aller dans le Sud voir mon amie d'Océan livresque (et je suis fière d'elle qui a publié son premier roman cette année). Je voulais aller à un salon littéraire cette année, et j'ai pu faire le festival Ouest hurlant, c'était génial, je vais clairement réitérer avec le même évènement cette année.

    Quelques projets pour 2023 : passer mon concours pour être officiellement médecin, si possible en arrêtant de stresser trop sans raison comme ces dernières semaines. Un voyage en Guadeloupe à la rencontre de la famille de mon chéri, et m'installer avec lui (enfin). Et j'aimerais pouvoir me remettre à écrire (oups, c'était déjà dans mes objectifs de l'année dernière, mais je ne l'ai pas fait, j'espère y arriver après mon concours).

    Ça me parait déjà pas mal comme objectifs pour l'année prochaine...

     

    Ensuite côté lecture mon objectif 2022 était de 30 livres, il est largement atteints :

    • 43 livres, 15 002 pages, et 9 mangas

    Et vu que je compte lire beaucoup cet été, je me fixe un objectif à 50 livres pour l'année prochaine, et de lire un peu plus de mangas (on va dire au moins 10 pour ne pas être trop ambitieuse), parce que j'aime bien ça mais je n'en lis pas très souvent.

     

    Et vous, un petit bilan de l'année passée ? Vos envies pour celle à venir ?

     Je vous souhaite une très bonne année (avec de très bonnes lectures) !

     

    Image by Jeff Jacobs from Pixabay


    votre commentaire
  •  

    Bilan lecture décembre

     

    Avec un peu de retard je viens vous faire le bilan de ce dernier mois de l'année.

    Noël est passé, il a été un peu inhabituel chez moi, en comité assez réduit, mais j'ai quand même passé un bon moment. Et j'ai eu un très bon nouvel an auprès de personnes que j'apprécie.

    Et maintenant, il faut que j'attaque cette nouvelle année avec la préparation à mon concours qui aura lieu en juin.

    En attendant, décembre a été riche en lectures, que voici :

     

    Justine ou Juliette, de Sophie Delenclos

    Bilan lecture décembre

     

    Blackwater, tome 5 : La fortune, de Michael McDowell

    Bilan lecture décembre

     

    Tout ce qui nous lie, de Christelle Da Cruz

    Bilan lecture décembre

     

    Spy X Family, de Tatsuya Endo

    Bilan lecture décembre

     

    Blackwater, Tome 6 : Pluie, de Michael McDowell

    Bilan lecture décembre

     

    Hello, hello and hello, de Aya Hazuki, Teruya et Booota

    Bilan lecture décembre

     

    Pull moche recherche partenaire pour Noël, de Fanny Myjany

    Bilan lecture décembre

     

    Vanupied, tome 1, de Valne et Maluko

    Bilan lecture décembre

     

    Ce qui fait un total de 5 romans pour 1426 pages lues, et 3 mangas. Un très beau bilan, j' n'aurais pas pensé lire autant ce mois-ci, j'en suis très contente !

     

    Image by wisconsinpictures from Pixabay


    votre commentaire
  • Vanupied, tome 1, de Valne et Maluko

    Vanupied, tome 1, de Valne et Maluko

    Année de publication (en France) : 2022

    Nombre de pages : 192

    ISBN : 9782505084839

    AuteursValne (scénario) et Maluko (dessin)

    Éditeur : Kana

    Résumé :

    Luth Sakristo, un adolescent orphelin doté d'un pouvoir incontrôlable, vit à Vesmondo où chaque vêtement confère un pouvoir magique à celui qui le porte. Pour retrouver son grand-père qui a été enlevé, il se rend à Suno, une ville frappée par un mal étrange.

     

    Ma note : 15/20

    Mon avis :

    Il s'agit d'un manga reçu dans le cadre d'une masse critique de babelio, et je les remercie beaucoup ainsi que l'éditeur pour l'envoi.

     

    Concernant l'histoire, c'est un premier tome, assez introductif d'un univers, classique d'un manga shōnen dans sa construction. Et c'est un manga français !

    A Vesmondo, chaque vêtement possède un pouvoir que son porteur peut activer.

    On y rencontre Luth, adolescent orphelin avec quelques particularités, qui est à la recherche de son grand-père adoptif et des gens qui l'ont enlevé, les Metalo Kiraso. Lors de sa recherche, il arrive à Suno, uniquement vêtu d'un short (ne pas cumuler les vêtements est inhabituel dans ce monde où ils sont porteurs de pouvoirs, ce qui lui vaut le surnom de vanupied, insulte très dégradante s'il en est). La ville se trouve enneigée de façon inhabituelle, les habitants subissent ce changement climatique de plein fouet, avec un sultan dont la motivation principale est son confort, un prévôt, Malfrio, particulièrement cupide, qui ne s'entend pas du tout avec le capitaine de la garde, Nolen. Luth rencontre la famille Vantem, qui peine à survivre mais est généreuse et l'accueille avec gentillesse. Lors d'un nouvel impôt injuste, Luth aide donc la famille à renvoyer le prévôt, non sans se faire remarquer et s'attirer des ennuis au passage...

    Le contexte est mis en place dans ce tome, mais on est déjà curieux de beaucoup d'éléments, c'est prometteur pour la suite. On sait que les codes classiques du shōnen seront suivis ici avec apprentissage et maitrise de ses capacités par le héros dans sa quête et son aventure. On s'attache déjà au héros avec son pouvoir difficile à contrôler, un passé triste, sa volonté d'aider les autres. Les antagonistes sont aussi prometteurs, Malfrio sera le genre sournois qui attaque par surprise, quant à Nolen, il me rend curieuse de savoir qui il est, je me demande dans quelle mesure il est un antagoniste ou un potentiel futur allié. Et les Metalo Kiraso ne sont pas encore apparus, mais on se demande ce qu'ils veulent au grand-père de Luth qui semble être un homme particulièrement savant.

    L'univers est sympathique, on n'a aucun mal à rentrer dedans, les pouvoirs associés aux vêtements est un élément qui me plait et le climat de Suno est intriguant, on sent que des choses anormales s'y passent.

     Le style de dessin m'a plu, très appréciable. On trouve des touches d'humour sympathique dans ce manga.

    Bref, un premier tome introductif prometteur dont je pense me procurer la suite.


    Citation :

     "Je suis à la recherche du médecin qui m'a sauvé la vie. Après le décès de mes parents, il s'est occupé de moi et m'a élevé comme son petit-fils. Aujourd'hui c'est lui qui a besoin d'aide."

    jo-jou


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique