• Blood song, tome 1 : La voix du sang, d'Anthony Ryan

    Blood song, tome 1 : La voix du sang, d'Anthony Ryan

    Blood song, tome 1 : La voix du sang, d'Anthony Ryan, lecture voyages sur un mot roman avis littéraire chronique livre

    Titre original : Raven's Shadow, book 1: Blood Song

    Année de publication (en France) : 2014

    Année de publication (en VO) : 2011

    Nombre de pages : 838

    ISBN : 978-2-8112-1839-3

    Auteur : Anthony Ryan

    Éditeur : Éditions Bragelonne sous le label Milady

    Résumé :

    Vaelin Al Sorna, héros légendaire du Royaume Unifié, accomplit son dernier voyage. Sur le navire qui l’emmène vers sa condamnation, il raconte enfin son histoire…
    Fils du célèbre Seigneur de Guerre, élevé au sein du Sixième Ordre, le jeune homme est confronté dès l’enfance au quotidien rude d’un combattant de la Foi. Entre les maîtres sans pitié et les épreuves initiatiques mortelles, il se liera à vie à ses frères d’armes et à celle qu’il n’a pas le droit d’approcher. Guerrier redoutable, général hors pair, le destin de Vaelin dépassera les frontières et fera de lui à la fois un héros et un traître.

     

    Ma note : 17/20

    Mon avis :

    C'est un livre que l'on m'a prêté, et une découverte que j'ai beaucoup appréciée. Aussi, je pense que je ne tarderais pas à me faire prêter la suite...

     

    Il s'agit de l'histoire de Vaelin Al Sorna. On le rencontre alors qu'il se dirige vers sa condamnation à mort. Et il raconte sa vie à un chroniqueur qui se trouve à l'accompagner vers son dernier combat pour en être le témoin. Il raconte sa vie depuis son enfance et son intégration au Sixième Ordre, un ordre de combattant pour la Foi et le Royaume, où il a appris à se battre, où il a rencontré des frères d'armes, où il a combattu. Il raconte les évènements de sa vie qui l'on menés à ce voyages vers un ultime combat dont l'issu sera mortelle.

    C'est donc un récit de vie, avec un parcours initiatique et des aventures en nombres. Et en même temps, au fil de l'histoire, ça devient beaucoup plus que ça. Le tout entouré de mystères qui se rejoignent et se dénouent tout à la fin du livre, dans un univers de fantasy bien construit.

    (Encore qu'on devine déjà se poser aussi les bases de la suite de la série avec certains passage énigmatiques pas encore expliqués...)

     

    Le personnage principal, Vaelin, est d'abord un enfant qui se sent trahi, abandonné par son père qui le laisse à cet Ordre, il apprend à le rejeter. Mais il n'en reste pas moins conscient des épreuves qui l'attendent, et fais preuve de courage face à elles dès son jeune âge. Il comprend vite qu'il est entouré de secrets, et il espère démêler ceux-ci. On le voit grandir, apprendre. Il devient naturellement le chef de son petit groupe d'apprentissage, c'est dans sa nature, il est fait pour être un meneur d'hommes. Il devient ainsi un homme fort, fait pour l'épée, qui croit en la Foi qu'on lui a enseignée et pour laquelle il se bat, sans pour autant renier le fait que d'autres croyances puissent exister, malgré le fait qu'elles soient proscrites, gardant ainsi une certaine pureté malgré sa nature de combattant et sa capacité à tuer. Il est aussi accompagné par une voix étrange qui résonne en lui pour le protéger. Ce qu'il s'efforce de garder pour lui, car il sait que cette information pourrait le mettre en grand danger. En bref, un personnage principal qui a sa place de héros. Peut-être un peu classique, mais tout de même bien travaillé, ça ne m'a pas empêchée de l'apprécier. On a envie de le suivre, de l'accompagner, on a envie de découvrir avec lui les secrets qui l'entourent.

    Les personnages secondaires ne sont pas très détaillés à mon goût. On connait quelques traits de leur caractère, leur histoire dans les grandes lignes, mais pas beaucoup plus. Et pourtant, l'auteur réussi à nous les faire apprécier ou détester, c'est selon. Aussi je ne m'attarderais pas dessus, si ce n'est pour dire que j'aurais espérer un peu plus d'approfondissement dans leur psychologie parfois. Certains notamment m'ont interpellée plus que d'autres et j'aurais aimé en savoir tellement plus sur eux... (Caenis, Sherin, Sella et Frentis en tête de liste) Quant aux autres personnages, ceux qui ne sont même pas secondaires, ils ne tiennent que leur rôle dans l'histoire, rien de plus.

     

    Par contre, le développement qu'il manque aux personnages, il est bien présent dans l'intrigue et l'univers.

    L'univers est développé, son mode de fonctionnement, les six ordres du royaume, sa politique et son roi qui intrigue à la cours (et même en dehors de la cours) pour obtenir ce qu'il veut (à savoir un royaume fort à léguer à son fils et à la suite de sa lignée), il a des desseins parfois obscurs, on ne comprend pas tout ce qu'il veut. L'univers est plaisant à découvrir. Il y a une forte inspiration médiévale, comme pour beaucoup de romans d'héroïc fantasy (roi et royaume, combat à l'épée, Foi très importante, croisade contre ceux qui ne la partagent pas,...). Mais cet univers est bien construit, on sent que l'auteur y a réfléchi et travaillé, on plonge dedans sans problème, ce qui rend la lecture addictive.

    Il y a également une ambiance sombre. Les combats, les secrets, etc, forment un tout, une ambiance qui nous aspirent dans les pages du livre.

     

    L'histoire, l'intrigue est aussi très bien menée. Travaillée et réfléchie, sans aucun doute. Des détails ont leur importance dans la conclusion finale, détails auxquels on n'a pas prêté une grande attention sur le moment. J'aime bien ce genre d'histoire où des preuves sont données sans que l'on puisse s'en rendre compte avant qu'elles soient exploitées, parfois des centaines de pages plus loin. Ce n'est pas toujours simple à suivre, il faut être attentif pour tout comprendre des manigances qui entourent les personnages et les dépassent. Mais j'aime ce genre de livre où l'histoire est approfondie et où l'on ne peut pas tout comprendre dès le début, impossible de deviner les tenants et les aboutissants des diverses secrets qui s'y trouvent avant le fin. Cela crée une aura de mystère que j'apprécie beaucoup.

     

    La mise en forme du livre est intéressante aussi. Il est divisé en plusieurs parties retraçant les arcs de la vie de Vaelin. Et au début de chaque partie, on a un passage où il est avec le chroniqueur à qui il raconte sa vie. On a donc un parallèle intéressant entre le moment où il raconte et ce qu'il raconte. On a envie de savoir ce qui les lie entre eux, ainsi que les raisons pour lesquels il cache certains éléments au chroniqueur. Le seul détail que je trouve dommage dans cette construction, c'est que le premier passage avec le chroniqueur perd un peu de son intérêt du fait qu'on ne puisse pas comprendre vraiment qui sont les personnages que l'on y rencontre avant les trois quart du livre. Mais ce n'est pas si important, et surtout au vu de la construction du livre, c'est un peu inévitable je pense.

     

    L'écriture est facile à lire, agréable. L'histoire est très rythmée et dynamique, ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer. Certains passage plus calmes permettent tout de même de se poser (ce sont notamment les passages avec le chroniqueur). Je trouve qu'il y a un bon équilibre, une alternance bien dosée, qui permet au lecteur de ne pas s'ennuyer sans pour autant perdre son souffle, et ainsi de se plonger entièrement dans le livre.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : un personnage principal travaillé, l'univers bien construit, l'ambiance sombre et l'aura de mystère du livre, l'intrigue travaillée et approfondie, le parallèle intéressant entre les différents moments de l'histoire, le fait que l'on n'aie pas le temps de s'ennuyer lors de la lecture.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : un peu de manque dans la psychologie des personnages secondaires.

     

    Citation :

    "Avant peu, maître Sollis cessa de l’opposer à ses camarades.
    – À partir de maintenant, c’est moi que tu affronteras, dit-il un jour à Vaelin en se campant devant lui.
    – C’est un honneur, maître, répondit le disciple. L’arme factice de Sollis s’abattit sur son poignet, lui arrachant des mains son épée de bois. Vaelin tenta de reculer d’un pas, mais l’instructeur redoubla son attaque à la vitesse de l’éclair, plongeant sa lame en frêne dans le ventre du disciple qui s’effondra au sol, le souffle coupé.
    – Il est toujours bon de respecter son adversaire, déclara Sollis à ses camarades tandis que Vaelin s’efforçait de réprimer un haut-le-cœur. Mais pas trop."

     

    jo-jou

    « Bilan lecture du mois de maiAu petit bonheur la chance !, d'Aurélie Valognes »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :