• L'oeil du loup de Daniel Pennac

    L'oeil du loup de Daniel Pennac

    l'oeil du loup daniel pennac lecture voyages sur un mot roman avis littéraire chronique livre

    Année de publication (en France) : 1984

    Nombre de pages : 93

    ISBN : 978-2-266-12630-4

    AuteurDaniel Pennac (sa page auteur)

    IllustratriceCatherine Reisser (sa page autrice)

    Éditeur : Pocket jeunesse

    Résumé :

    Dans un zoo, un enfant et un vieux loup borgne se fixent, œil dans l’œil. Toute la vie du loup défile au fond de son œil : une vie sauvage en Alaska, une espèce menacée par les hommes. L’œil de l'enfant raconte la vie d'un petit africain qui a parcouru toute l'Afrique pour survivre et qui possède un don précieux : celui de conter des histoires qui font rire et rêver.

     

    Ma note : 17/20

    Mon avis :

    C'est un roman pour enfant, qui n'est pas très récent. Un de ceux qu'on étudie à l'école primaire. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai lu ce livre pour la première fois, il y a au moins 10 ans... Je l'ai relu aujourd'hui. Lecture rapide, moins d'une heure, mais une heure d'évasion.

     

    C'est l'histoire d'un loup et d'un garçon qui se rencontrent dans un zoo. Et qui se racontent leur histoire chacun leur tour.

    Le loup, Loup Bleu, vient d'Alaska. Il y raconte sa vie là-bas, louveteau, avec ses frères et sa soeur, une louve à la fourrure magnifique que des chasseurs recherchent. Puis sa capture, le jour où il a perdu un oeil. Loup Bleu incarne la sagesse de son espèce, il est sérieux et ne rit jamais. Il n'aime pas l'Homme, il s'est juré de ne pas lui accorder la moindre pensée, de ne pas le voir.

    Le garçon, Afrique, a traversé tout un continent. A dos de dromadaire, en tant que berger, dans la savane. Ce garçon sait raconter. Conter même.

    Vu la taille du roman (moins de 100 pages) et le public qu'il vise (des enfants), on ne s'attend pas des personnages à la psychologie profondément détaillée. Mais on s'y attache, à ce loup et à ce garçon. On aime leur histoire, leur façon de la raconter, leur rencontre. C'est beau.

     

    L'histoire est belle, cette rencontre, c'est deux univers qui se découvrent. La neige de l'Alaska et la chaleur de l'Afrique. Je me souviens de mon émerveillement la première fois que je l'ai lu, je devais avoir environ 10-11 ans. J'avais trouver cette rencontre magique. Et aujourd'hui, en le relisant, j'ai trouvé ça poétique. (Mais après tout, la poésie, n'est-ce pas de la magie dans des mots ?)

     

    Le style est simple, agréable et facile à lire (ce qui en fait un roman adapté aux plus jeunes). Mais les plus grands peuvent y trouver leur compte aussi, car même en le relisant aujourd'hui (à presque 22 ans donc), je me suis laissée entrainer entre les lignes à travers les pages. 

     

    Un petit plus dans l'édition que j'ai, ce sont les illustrations. Elles sont belles, en noir et blancs, et laissent imaginer... Ma préférée représente les louveteaux avec leur mère.

     

    En bref, une lecture que j'ai aimé, même adulte, et qui m'a fait rêver étant enfant.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : L'histoire de cette rencontre, la poésie qui se dégage de ce livre, le style simple et agréable, les illustrations.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : Je ne sais pas...

     

    Citation :

    "-Tu ris trop, grondait Loup Bleu, ce n'est pas sérieux .
    -Et toi, tu es trop sérieux, ce n'est pas drôle"

     

    jo-jou

    « Bilan lecture du mois d'AvrilMonsieur le commandant, de Romain Slocombe »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :