• Faire chavirer les icebergs, de Aurore Gomez

    Faire chavirer les icebergs, de Aurore Gomez

    Faire chavirer les icebergs, de Aurore Gomez

    Année de publication (en France) : 2021

    Nombre de pages : 320

    ISBN : 978-2-210-97272-8

    Autrice : Aurore Gomez

    Éditeur : Magnard

    Résumé :

    Aurèle est ravi. En décrochant un stage de cinq semaines loin de chez lui, il va pouvoir prendre le large et s’éloigner de sa mère vraiment collante. Là-bas, c’est un tourbillon qui l’attend. Il travaille sur un incroyable chantier au bord des fjords, découvre un tout autre monde que le sien. Et surtout, très vite, il fait la connaissance de Matthias, dont le regard bleu pur et le charisme de dingue l’électrisent instantanément. Aurèle a beau savoir qu’il est en couple avec une fille, impossible de ne pas penser à lui ou de passer à autre chose.

    Et si c’était le moment d’assumer qui il est ? D’oser se dévoiler ? De faire chavirer l’iceberg, en quelque sorte ?

     

    Ma note : 18

    Mon avis :

    J'ai reçu ce livre de la cadre d'une opération masse critique, et je remercie beaucoup babelio, la maison d'édition ainsi que l'autrice pour cette envoi.

     

    Concernant l'histoire, c'est Aurèle, jeune garçon de 17 ans qui part faire un stage de 5 semaines loin de chez lui. Et ce stage, c'est l'occasion de plusieurs rencontres, et notamment celle de Matthias, qui ne le laisse carrément pas indifférent. Mais voilà, Matthias est en couple avec une fille. Aucune chance qu'il s'intéresse à Aurèle. Et pourtant, il n'arrive pas à passer à autre chose.

    L'histoire est belle, je l'ai dévorée en une après-midi. 

    J'ai vraiment adoré suivre Aurèle, ce qui lui arrive, comment il prend les choses et évolue. Aurèle est un jeune garçon assez commun, 17 ans, étudiant en filière professionnelle menuiserie charpenterie. Il aime ce qu'il fait, est doué et motivé, s'investit, et ça fait plaisir à voir. Je me suis très vite identifiée à lui. Il est tranquille, il vit sa vie en essayant de pas se soucier du regard des autres. Il a une personnalité qui m'a beaucoup plu. Le genre à préférer se fondre dans la masse et ne pas attirer l'attention, mais aussi quelqu'un à qui on peut faire confiance, gentil et taquin avec ses amis. Vraiment, c'est un garçon que j'adorerais avoir dans mon cercle d'amis. Il évolue au cours du livre, prend confiance, comprend aussi pourquoi il n'a pas encore fait son coming-out. En bref, vous l'aurez compris, ce personnage attendrissant a su entrer dans mon coeur.

    A côté de ça, il y a Matthias. Jeune homme brillant en sciences et mathématiques, plus scolaire qu'Aurèle. Avec ses petites manies bizarre parfois, un poil psychorigide, mais dans le genre mignon. Et un garçon qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ou embêter.

    On a aussi Louisa, jeune fille de 15 ans originale, je dirais même un brin loufoque, mais adorable. Elle m'a fait rire. Elle va au bout de ses idées, pousse ses proches, parfois un peu contre leur gré.

    Will, le demi-frère d'Aurèle, est un garçon sans gène, qui dit haut et fort tout ce qu'il pense sans filtre. Il protège ceux qu'il aime, et est un ami sincère et fidèle.

    Et il y en a d'autres. Tous apportent quelque chose au roman. Je les ai tous apprécié sans exception. L'autrice sait nous présenter ses personnages avec simplicité.

     

    Le cadre de ce roman, dans les fjords, est très agréable. On se sent là-bas, dans ces paysages. Et c'est très bien exploité, donnant une ambiance particulière. Je me suis sentie dans ce roman comme dans un cocon tout doux.

    Le style est facile à lire, très agréable, fluide. Une plume simple et douce que j'ai beaucoup aimé découvrir. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman en une après-midi, mais il a été tellement agréable de se plonger dans celui-ci...

     

    Le livre aborde des thèmes tel que l'homosexualité, l'homophobie (et les discriminations), le coming-out. Mais le thème que je retiendrais, c'est aussi la découverte de soi à l'adolescence.

     

    La fin est un poil rapide, j'en aurais aimé un peu plus, savoir ce que deviennent les personnages après. Mais c'est à nous de laisser libre cours à notre imagination, et ce n'est peut-être pas si mal.

     

    Un petit mot sur la couverture. Je l'ai trouvée jolie au premier abord, et encore plus quand je l'ai observée avec peu plus d'attention aux détails.

     

    Et un petit bonus : les musiques que l'autrice nous propose à chaque début de partie. Je ne suis pas du genre à écouter de la musique en lisant, je préfère le silence. Mais je l'ai ai écoutées entre chaque partie (et je les écoute en ce moment-même en écrivant cette chronique). Et elles mettent dans l'ambiance du roman, elle colle parfaitement à l'histoire, c'est un véritable plus à ce livre. Qui plus est, je ne les connaissais pas toutes, donc en plus ce sont de très belles découvertes pour moi.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : Le personnage d'Aurèle dont je me suis sentie très proche, l’ambiance du livre comme un véritable cocon pour moi, et la plume toute douce de l'autrice.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : J'en aurais voulu un petit peu plus sur la fin ?

     

    Citation :

     "- Tu as quel âge, au juste ?
    - Bientôt quinze ans. Mais je suis une vieille âme."

    jo-jou

    « Détective Conan, de Gosho AoyamaRocaille, de Pauline Sidre #PLIB2021 »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :