• Accueil

    "J'ai accompli de délicieux voyages embarqué sur un mot."

    Honoré de Balzac

    Accueil lecture voyages sur un mot roman avis littéraire chronique livre

     

    Voici une citation qui me tient à coeur. En effet, amoureuse des livres que je suis, cette simple phrase représente beaucoup à mes yeux. Et c'est donc d'elle que je tire le nom de ce blog.

    Comme on pourrait s'en douter, cet endroit sera dédié à la lecture. Ici, je vous parlerai de mes voyages au sein des pages des livres que j'ai lu, ainsi que de mes errances à la plumes dans mes propres écrits. Et peut-être parlerais-je un peu de moi de temps en temps si le cœur m'en dit, qui sait.

    Sur ce, je vous souhaite un bon voyage dans cet antre des mots...

     

    Et n'hésitez pas à laisser un trace de votre passage. Ou à vous inscrire à la newsletter pour être informé des articles postés sur le blog !

    (Pour les utilisateurs qui sont sur téléphone, pour avoir une vision correcte du blog, vous pouvez aller tout en bas de la page et de cliquer en bas à droite sur "version standard" pour avoir le visuel normal, et ainsi avoir accès à la barre d'infos à droite qui vous permet de naviguer correctement sur le blog. Bonne lecture !)

     Image par Mystic Art Design de Pixabay

  • La dernière guerre, tome 1 : alliances et désunions, de Tiphaine Levillain

    La dernière guerre, tome 1 : alliances et désunions, de Tiphaine Levillain

    Année de publication (en France) : 2020

    Nombre de pages : 324

    ISBN : 979-8-663131-70-4

    Auteur : Tiphaine Levillain

    Éditeur : Livre auto-édité

    Résumé :

    Quelque chose de dangereux approche : la nature le murmure, les étoiles le chuchotent. Un sombre chapitre de l’Histoire est en train de s’écrire, alors que toutes les destinées s’entrecroisent et se dirigent vers un inexorable conflit. Dans la trame de l’existence, quelques fils ressortent, des individualités qui se battent, par choix ou par la force des choses.

    Héritière de la famille princière des Liseurs de Rêves, Estrella voyage à la recherche de celui qui pourra rendre à son peuple sa gloire passée. Azaan, Intendant de la cité portuaire de Mebala, nourrit de grands projets pour le continent. De son côté, Kala, jeune princesse du royaume de Lumeya, voit son monde s’écrouler et doit lutter pour sa survie. Grâce à son rang de haute dignitaire de l’Inquisition, Yehya poursuit ses manigances et ses manipulations pour se rapprocher de l’Inquisiteur. Enfin, chasseuse de la tribu des Ipiktoks, Ashaisha enquête sur les nombreuses disparitions qui ont frappé les siens en quelques jours seulement.

    Par la force du désespoir, la soif d’un avenir meilleur ou une froide ambition, ces quelques personnes tentent de faire plier le destin, de le modifier selon leurs rêves ou leurs envies. Quelles seront les conséquences pour le reste du monde ?

     

    Ma note : 19/20

    Mon avis :

    Il s'agit d'un SP, et je remercie beaucoup l'autrice pour sa confiance.

    Il s'agit du deuxième roman de cette autrice que je lis (chronique du tome 1 de L'éveil de l'ombre ici), et j'ai pris énormément de plaisir à la retrouver à travers le premier tome de sa deuxième série.

     

    Concernant l'histoire, il s'agit d'un monde de fantasy, et dans ce monde, des heures sombres arrivent. Plusieurs destinées s'entrecroisent dans les pages de ce livre. (Pour plus de détails, le résumé en dit assez je trouve.)


    C'est un tome introductif pour cette série qui devrait comporter 5 tomes. On sent donc bien dans l'histoire qu'il s'agit aussi de poser les bases, de nous présenter à la fois le contexte et les cinq personnages que l'on suit chacun dans un coin différent du continent. Et pour autant, ça n'a rien du côté rébarbatif que ce genre de présentation peut avoir. Au contraire, même si l'histoire démarre et que l'intrigue se met en place, on n'a qu'une envie, en savoir plus. A chaque fin de chapitre, on attend la suite.

    En effet, on a envie à la fois de démêler les mystères que l'on découvre avec Ashaisha (et même si on a un début de réponse, il faudra attendre la suite pour savoir...), de savoir quels choix fera Estrella et où ça la mènera, ou encore ce qui arrivera à la jeune Kala pour laquelle on s'inquiète forcément, d'espérer avec Azaan un monde meilleur, et de savoir quelle voix prendra Yehya avec quelles conséquences.

    Chacun des personnages est aussi intéressant à suivre que les autres. Je trouve ça très réussi, car souvent quand il y a beaucoup de personnages, on a tendance à préférer les passages avec l'un ou l'autre. En ce qui me concerne, ça n'a pas été le cas ici, j'ai pris le même plaisir à suivre chacun d'entre eux. De plus, ces changements de point de vue réguliers sont bien menés et rendent le récit dynamique.

    Et les personnages sont tous différents, avec chacun leur caractère, et vu leur nombre, je dis bravo. Je me suis attachée à chacun d'eux, chacun à leur façon. Ils ne sont pas extrêmement creusé pour l'instant, je trouve (moins que dans l'éveil de l'ombre par exemple), mais vu leur nombre, c'est normal, c'est quelque chose qui je suppose viendra un peu plus avec le temps dans les tomes suivants. Enfin, ils le sont suffisamment, c'est plus pour chipoter, hein. On comprend bien leur psychologie qui est intéressante.

    Et, en plus des personnages principaux, certains personnages secondaires promettent aussi d'être très intéressants à suivre pour la suite... Les relations entre les personnages prennent place au cours du livre, mais je pense que tout va monter en crescendo dans les livres suivants.

    En bref, un tome de présentation, tant de l'intrigue et de l'univers que des personnages, qui tient en haleine et sait mettre du suspens. Et la façon dont ça se termine donne envie de lire la suite, clairement. Car, malgré le fait que ce soit la fin du livre, on sent bien que ce n'est que le début...

     

    L'ambiance qui est mise en place au cours du livre est présente dés qu'on se plonge dans la lecture, dés qu'on retrouve les personnages. Une ambiance de crainte de l'avenir, d'insécurité, très bien menée par l'autrice.

     

    Concernant le style de Tiphaine Levillain, j'ai beaucoup aimé le retrouver. C'est toujours aussi fluide, agréable et facile à lire. On ne voit pas les chapitres défiler, il est très facile de se plonger dans la lecture. J'ai bien failli me retrouver en retard en stage après ma pause déjeuner une ou deux fois à cause de ça... ^^

     

    Je mets un petit plus pour la diversité présente dans le livre, avec des personnages homosexuels, noirs,... C'est chouette de voir ça intégrer au récit, sans que ce soit au centre, mais juste présent, parce que ça existe. J'ai apprécié.

    Et je mets un deuxième petit plus pour les trigger warning sur les passages qui peuvent se révéler sensibles pour certains lecteurs, et qui en plus sont mis en place intelligemment par l'autrice je trouve. Une bonne chose que l'on devrait voir plus souvent, c'est important pour les personnes qui en ont besoin.

     

    En bref, une lecture que je recommande sans hésitation ! Et qui est très prometteuse pour la suite de la série.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : l'univers posé et l'intrigue qui se met en place, le fait qu'on aie toujours envie d'en savoir plus, l'ambiance générale du livre, les personnages tous différents et la diversité qui est présente, l'écriture, et la fin qui donne envie de lire la suite.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : peut-être de rester sur ma faim à la fin du livre ? Mais c'est plus un compliment dans le sens où c'est surtout que ça donne envie de connaître la suite.

     

    Citation : (choix : ça exprime bien l'ambiance générale du livre face aux heures sombres qui attendent les personnages.)

    "Elle n'aimait pas l'idée de se séparer de lui sans savoir quand elle le reverrait. Elle avait l'impression de l'envoyer à la mort, seul."

     

    jo-jou


    votre commentaire
  • Bilan lecture du moi d'Août

     

    Et nous voici déjà en Septembre.

    Fin de l'été, retour au quotidien, pour la plupart, c'est la rentrée cette semaine.

    Je reviendrais sur ma propre rentrée un peu plus tard, parce qu'elle va signifier quelques changements pour moi, et aussi pour le blog...

    Mais en attendant, place au bilan du mois d'août !

     

    Cogito, de Victor Dixen

    Bilan lecture du moi d'Août

     

    Jusqu'au bout du monde, d'Amelia C. Jones

    Bilan lecture du moi d'Août

     

    Le jardin secret de Marie, de Coralie Raphael

    Bilan lecture du moi d'Août

     

    Ce qui fait un total de 3 livres lus pour 1086 pages lues. J'ai fait mieux, mais ayant travaillé tout le mois d'août avec des horaires assez chargées, c'est normal que je n'ai pas eu beaucoup de temps pour lire...

    Sur ce bilan, je vous souhaite une bonne rentrée à tous !

     

    Image par DarkWorkX de Pixabay


    votre commentaire
  • Le jardin secret de Marie, de Coralie Raphaël

    Le jardin secret de Marie, de Coralie Raphaël

    Année de publication (en France) : 2019

    Nombre de pages : 267

    ISBN : 9791026230649

    Auteur : Coralie Raphaël

    Éditeur : auto-édité

    Résumé :

    Fille unique, Marie vit seule dans un immense manoir avec sa gouvernante Kate, et son père, qui ne rentre que rarement. Un soir, alors qu'elle entend un bruit étrange dans sa chambre, la fillette découvre dans les couloirs du manoir un passage souterrain qui mène à un jardin secret. Là, elle fait la rencontre de Sauge, une créature qui ne semble formée que d'une tête dans un bocal. D'abord effrayée, Marie se lie très vite d'amitié avec son nouveau compagnon. Sauge lui raconte une si belle histoire que la fillette sacrifie son sommeil pour se rendre chaque nuit dans le jardin, en cachette de sa gouvernante. Mais Marie s'interroge : qui a créé ce fabuleux jardin ? qu'est-il arrivé au corps de Sauge ? Alors que son attachement pour lui grandit, la jeune fille découvre un coffre enterré dans le jardin qui va bousculer sa vie.

     

    Ma note : 16/20

    Mon avis :

    Il s'agit d'un SP et je remercie beaucoup l'autrice pour sa confiance. 

     

    Concernant l'histoire, c'est celle de Marie, 12 ans, qui découvre un jardin secret au cœur du manoir dans lequel elle vit. Elle va nouer une relation particulière avec l'occupant un peu spécial de ce jardin,  et partir avec lui sur les traces de son grand-père. Ce qui la mènera à découvrir beaucoup de choses.

    Une histoire jeunesse, simple, mais que j'ai trouvé très belle. Elle a aussi un côté mignon, et ce malgré certains passages plus tristes (voir tragiques).

     

    Le personnage de Marie est une jeune fille de 12 ans qui vit chez elle un peu recluse. En effet, elle n'est jamais sortie du manoir, et dans ledit manoir, elle vit seule avec sa femme de chambre, son père voyageant beaucoup et sa mère étant morte alors qu'elle était toute petite. C'est une jeune fille qui aimerait avoir plus de libertés et ne comprends pas les restrictions que lui impose sa femme de chambre. Alors ce jardin, c'est l'occasion de se sentir libre pour Marie et de s'évader de la surveillance de sa femme de chambre.

    Sauge, l'être que Marie rencontre dans le jardin, est doux avec elle. C'est un bon conteur d'histoire. Il aime lire, c'est un rêveur. La raison de sa condition est triste, voir horrible, surtout pour un être avec le caractère qu'il a lorsqu'il rencontre Marie. Mais je vous laisse découvrir ça.

    Kate, la femme de chambre de Marie, la rappelle souvent à l'ordre, et la surprotège. Elle veut faire de Marie une lady, et la compare sans cesse à sa mère, dont Marie ne se souvient pas. Pourtant, elle aime profondément cette enfant et ne veut que son bien, même si Marie ne s'en rend pas totalement compte.

    Des personnages sympathiques, mignons, attendrissants, que j'ai apprécié suivre.

     

    Le style de l'autrice est très agréable à lire, je l'ai trouvé poétique. J'ai beaucoup apprécié ma lecture, c'était fluide, doux, simple, j'avais envie de retourner avec Marie dans ce fameux jardin.

     

    Plusieurs thèmes sont abordés, et ils sont tous intéressants. Notamment, les préjugés qui peuvent toucher un enfant "à cause" de ses parents. Ou autre exemple totalement différent, les expérimentations scientifiques. Je regrette seulement que ces thèmes n'ai pas été plus creusés dans l'histoire, on est vraiment resté très en surface. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit très approfondi, car on est dans un livre jeunesse, mais un peu plus ne m'aurait pas dérangée.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : le style d'écriture poétique, le côté mignon et attendrissant de l'histoire et des personnages,

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : je regrette que les thèmes abordés l'ai été un peu trop en surface.

     

    Citation :

     "Une nuit peut paraître longue quand on s'ennuie, courte quand on se sent bien et encore plus courte quand on est triste"

    jo-jou


    votre commentaire
  • Jusqu'au bout du monde, d'Amelia C. Jones

    Année de publication (en France) : 2020

    Nombre de pages : 375

    ISBN : 9781095662083

    Auteur : Amelia C. Jones

    Éditeur : Auto-édité

    Résumé :

    Que faire lorsque l’on se retrouve banni de son royaume, que l’on perd sa fiancé et son honneur ? Pour Lyle, il n’y a qu’une seule solution : couper les liens et s’engager dans une aventure qui l’entrainera jusqu’au bout du monde. Serez-vous prêts à le suivre ?

    Jusqu'au bout du monde retrace l'histoire de Lyle, personnage de la duologie du Dernier Descendant du même auteure. Ce roman peut se lire seul, avant ou après la lecture du Dernier Descendant.

     

    Ma note : 16/20

    Mon avis :

    Il s'agit d'un SP et je remercie beaucoup l'autrice pour sa confiance.

     

    Concernant l'histoire, c'est celle de Lyle, qui se retrouve du jour au lendemain à partir à l'aventure. Il quitte tout car il vient de perdre à la fois son travail, sa position sociale, et son amour. Et nous, lecteur/lectrice, le suivons dans l'aventure qu'il va mener.

    Une histoire avec un point de départ simple qui permet de développer un roman d'aventure dans lequel on découvre tout un monde. J'ai apprécié la lecture de ce roman.

     

    Le personnage principal, Lyle, est un homme charismatique (parfois un peu beau-parleur aussi du coup), ainsi qu'un guerrier et un bon stratège. Il essaie de se reconstruire après l'épreuve qu'il vient de vivre. Mais il lui faudra du temps, pas mal de rencontres, et qu'on lui pose des questions qu'il préfèrerait ignorer, pour réussir à avancer pleinement. J'ai apprécié ce personnage, le suivre dans ses aventures. Sa façon d'être nous donne envie de rester auprès de lui, de l'accompagner, et de l'aider à être mieux, à passer outre l'épreuve initiale qui le hante tout au long du livre, même s'il ne l'admet pas vraiment.

    Concernant les autres personnages, j'ai envie de vous parler d'Eli, une jeune femme solaire, dynamique, indépendante, et ceux malgré un passé trouble. Je l'ai instantanément adorée. Très proche de Lyle, comme des âmes sœurs en quelque sorte, mais des âmes sœurs en amitié.

    Il y a aussi Melina, qui accompagnera Lyle d'une façon particulière dans son aventure. C'est une femme lucide, patiente, et bienveillante.

    Globalement, les autres personnages ne sont pas très approfondis, mais ce roman est un roman d'aventure, et comme ils ne sont que de passage, c'est normal.

     

    Le style de l'autrice est fluide, facile et agréable à lire. Au début, j'ai trouvé que ça s'enchainait un peu rapidement dans les deux premiers chapitres, mais cette impression m'est très vite passée, et ensuite, le style et l'histoire sont rapidement immersifs, je me suis retrouvée plongée dedans à voir défiler les chapitres sans m'en rendre compte.

     

    Le côté aventure du roman, j'ai trouvé ça parfait pour l'été, ça m'a très bien convenue. C'est sans prise de tête, on se laisse embarquer et on n'a qu'à suivre le personnage.

     

     J'ai noté une ou deux fautes d'orthographe par-ci par-là, même si ce n'est pas grand chose.

     

    En bref, un bon roman qui m'a donné envie de lire les autres livres de l'autrice (dont un a été récemment été traduit en anglais, et pour lesquels j'ai profiter d'une promotion pour les acheter.)

     

    En bref, ce que j'ai adoré : l'histoire sans prise de tête et son côté immersif, ainsi que suivre le personnage principal dans sa reconstruction.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : un début peut-être un peu trop rapide, et les quelques fautes d'orthographe qu'il y a parfois.

     

    Citation :

     "Je voyais des poussières de moi partout dans l'océan."

    jo-jou


    votre commentaire
  • Cogito, de Victor Dixen

    Cogito, de Victor Dixen,lecture, voyages sur un mot, roman, avis, littéraire, chronique, livre

    Année de publication (en France) : 2019

    Nombre de pages : 544

    ISBN : 9782221241721

    Auteur : Victor Dixen

    Éditeur : Robert Laffont, Collection R

    Résumé :

    Un don du ciel...
    Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d'Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n'importe qui en génie.
    ...ou un pacte avec le diable ?
    Pour les vacances de printemps, Roxane s'envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l'intelligence artificielle pour " améliorer " la substance même de l'esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
    Demain, l'intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
    L'ultime frontière sera notre cerveau.

     

    Ma note : 17/20

    Mon avis :

     J'ai vu passer beaucoup d'avis positifs sur ce livre. Du coup, je l'ai emprunté à mon copain une fois qu'il l'a lu (bon, c'est moi le lui avais offert, donc je savais que j'allais le lire). Et je n'ai pas été déçue.

     

    C'est l'histoire de Roxane, qui est acceptée dans un stage de programmation neuronale, une technique un peu expérimentale, en tant que boursière, pour l'aider à réussir ses examens. Dans son monde, les IA (Intelligences Artificielles) sont partout dans la société et prennent de plus en plus de place, reléguant de plus en plus de monde au chômage ou au rang d'auxis (c'est-à-dire un travail où l'ont assiste une IA dans les quelques tâches qu'elle ne peut pas faire, des tâches souvent ingrates). Et ce stage, c'est l'opportunité pour elle de réussir son BAC (Brevet d'Accès aux Corporations) et d'accéder à des corporations pour pouvoir exercer un métier (autre que celui d'auxi). Mais au cours de ce stage, tout ne se passe pas comme prévu.

    Le topo de départ est intéressant et l'histoire est bien menée.

     

    Le personnage principal est une jeune fille, Roxane (je suis fan de ce prénom), qui se trouve en bas de l'échelle sociale de son monde, son père étant auxi. Elle n'est pas douée à l'école et ne peut donc pas vraiment espérer réussir son BAC (Brevet d'Accès aux Corporations). Elle traine dans la délinquance, faute de pouvoir espérer un avenir, pour au moins vivre son présent. Mais ce stage, c'est l'opportunité pour elle d'espérer plus pour son avenir. Aussi elle a l'intention d'en profiter. Cette fille, c'est le genre qui se crée une façade pour se protéger, pour ne pas se sentir vulnérable. Mais en dedans, c'est une sensible, une poète. Elle va avoir l'occasion de découvrir qui elle est vraiment, et va évoluer lors de ce stage, ça sera l'occasion de se poser des questions sur elle même, sur qui elle est, sur sa relation avec son père, avec ses amies, et avec le monde en général.

    Parmi les autres personnages, on a Faune, jeune homme pour qui la technologie était, jusqu'à récemment, un crime, mais qui remet son monde en question. Il va mieux comprendre ce qu'il a vécu jusqu'à présent, et pouvoir assumer qui il est au cours du stage.

    On peut parler de Sinbad, jeune geek qui ne se plait pas tellement dans son monde mais fait plaisir à papa/maman, tout en espérant un jour pouvoir faire ce qu'il veut. Prenant les autres un peu de haut au départ, il se révèle différent de cette première impression au cours du roman.

    Il y a aussi Lorenzo, jeune homme dépouillé de sa richesse, mais qui se berce d'illusions pour se rassurer, ou encore Apolline, l’archétype de la peste qui obtient tout ce qu'elle veut.

    Tous ces personnages évolueront au fil du roman, notamment dans leur relation, et prendront en maturité. Même si certaines évolutions semblent évidentes avec le recul, au cours de la lecture, c'est agréable de les suivre. Bien que certaines intrigues entre les personnages qui occupent le début du roman soient dans un esprit assez jeunesse (ce que mon copain a reproché à ce livre), ça ne m'a pas dérangée le moins du monde. Je trouve que ça permet de poser les personnages, et j'ai apprécié ça. Même si un peu plus de maturité dans les relations entre les personnages aurait pu leur faire gagner en profondeur à mes yeux.

     

    Concernant l'univers, il s'agit d'un monde futuriste, mais très réaliste, qui pourrait même être le notre si on ne prend pas garde à la place que l'on veut donner aux IA. Je le trouve très bien construit, et particulièrement intéressant à découvrir. Je me suis vu à la place de Roxane, dans ce monde, et je ne souhaite pas le connaître dans la réalité. En ça, je trouve ce roman très intéressant dans sa façon de nous montrer quelque chose qui pourrait arriver et qu'on ne veut pas voir.

     

    Le style de l'auteur est agréable, fluide, facile à lire. J'ai apprécié le lire. La construction du roman est intéressante. Mon copain qui l'a lu avant moi, l'a moins aimé que moi, mais personnellement, elle m'a plu. Le début du roman sert à poser le monde, les personnages et les relations entre eux, avec des intrigues secondaires. L'élément qui déclenche l'action principale du roman arrive tardivement. Mais cette première partie sert à poser absolument tous les éléments. De plus, elle est très intéressante de part les sujets qu'elle aborde. L'intrigue principale, même si elle arrive assez tardivement, est intéressante à  suivre. C'est celle d'un bon roman de SF. Elle est très bien menée, avec des indices et des détails semés dès le début.


    Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce roman, ce sont les réflexions qu'il apporte autour des intelligences artificielles. Ce point est particulièrement intéressant. Bien sûr, il y a déjà tout l'univers en lui même, avec la présence des IA partout dans la société. Mais certaines questions m'ont encore plus interpellée. Notamment : jusqu'à quel point sommes-nous prêt à laisser la place aux IA dans le monde du travail et sous quelle forme ? Mesurons nous les risques que ça représente, et surtout que faisons nous pour y remédier ? Ou autre sujet : jusqu'où sommes nous prêt à laisser les robots prendre une apparence humaine ?

    Et enfin, ce livre permet aussi d'apprendre pas mal de choses sur l'histoire de la robotique et des IA. J'adore apprendre comme ça au travers de livres, et l'auteur connait son sujet, l'a travaillé, ça se sent, et c'est particulièrement agréable. L'auteur m'a donné envie de me renseigner sur les personnages historiques qu'il cite dans son roman, et notamment sur Asimov par exemple. C'est lui qui a écrit les lois qui régissent les IA dans des fiction au cours du 20e siècles. Il a aussi prédit beaucoup de choses qui sont effectivement vraies aujourd'hui. Personnellement, sachant cela, l'auteur m'a donné envie d'aller lire ce qu'Asimov a écrit (quelques infos intéressantes sur Asimov ici). Mais il parle aussi de Descartes (d'où le titre du livre), de Sartre,...

     

    La fin du roman m'a plu. On a plusieurs rebondissements, ça s'enchaine, on ne s'ennuie pas. Et la solution finale est bien trouvée selon moi.

     

    Pour finir, je donne un gros plus à l'objet livre en lui même qui est très beau, et je dis chapeau pour le travail éditorial qu'il y a derrière. La couverture est magnifique, il y a des pages illustrées à l'intérieur qui s'intègrent parfaitement à l'histoire et donnent un vrai plus au livre. Et enfin, les plus fins observateurs auront remarqués que certaines pages contiennent des "petits jeux". (Lien exemple ici.)

     

    En bref, ce que j'ai adoré : l'objet livre en lui-même, l'univers, la fin, mais surtout les réflexions que ce roman apportent si on y prête attention et le fait qu'il permette d'apprendre pas mal de choses.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : peut-être qu'avec des rapports plus matures entre les personnages, ceux-ci auraient gagner en approfondissement ? Mais c'est un roman jeunesse, donc ça ne me dérange pas.

     

    Citation :

     "Nous autres, créatures pensantes, nous sommes condamnés à être libres. C'est ce qui nous rend humains."

    jo-jou


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique