• La première fois que l'on m'a embrassée je suis morte, de Colleen Oakley

    La première fois que l'on m'a embrassée je suis morte, de Colleen Oakley

    La première fois que l'on m'a embrassée je suis morte, de Colleen Oakley

    Titre original : Close enough to touch

    Année de publication (en France) : 2017

    Nombre de pages : 424

    ISBN : 978-2-8112-3122-4

    AutriceColleen Oakley

    Traducteur : Alix Paupy

    Éditeur : Milady

    Résumé :

    Jubilee Jenkins souffre d’un mal extrêmement rare : elle est allergique au contact humain. Après avoir été embrassée par un garçon au lycée, elle se retrouve aux urgences à la suite d’un choc anaphylactique. Dès lors, elle décide de ne plus sortir de chez elle pendant des années. Mais à la mort de sa mère, Jubilee doit affronter le monde et les gens. Un jour, à la bibliothèque, elle fait la connaissance d’Éric Keegan et de son fils adoptif, un petit génie perturbé. Bien qu’Éric ne comprenne pas pourquoi Jubilee le tient à distance, il est sous le charme… De manière inattendue, leur rencontre va permettre à ce trio irrésistible de s’ouvrir à la vie et à l’amour.

     

    Ma note : 16/20

    Mon avis :

    Le titre de ce roman m'a attirée, le résumé m'a intriguée. Alors je l'ai acheté. Puis, il a trainé dans ma PAL pendant plusieurs mois, peut-être bien plus d'un an, avant que je ne l'en sorte. Mais ça y est, je l'ai lu. Et j'ai beaucoup aimé.

     

    Dans ce roman, nous rencontrons Jubilee, allergique aux contacts humains, et pas dans le sens figuré du terme. Depuis petite elle évite tout contact avec les autres, y compris sa mère, pour ne pas faire de réaction allergique. Et le jour où un garçon l'embrasse, elle fait un choc anaphylactique, et après ça elle décide de ne plus sortir de chez elle pour ne pas prendre de risques. Lorsque sa mère se remarie, Jubilee reste dans leur maison, seule, pendant plusieurs années.

    Sauf que vient forcément un jour où elle n'a plus le choix et doit sortir et affronter le monde extérieur, qui la terrorise.

    A côté de ça, il y a Eric et son fils adoptif Aja, qui se battent tous les deux pour s'en sortir. Eric qui se débat pour renouer avec sa fille malgré la distance, qui essaie tant bien que mal d'être un meilleur père pour Aja qu'il ne l'a été pour sa fille. Aja, qui a perdu ses parents et qui essaie de vivre avec ça.

    La rencontre de tous ces personnages dans un bibliothèque a donné ce roman. Une romance entre Jubilee et Eric, malgré les problèmes physiques qui semblent évidents. Un apprentissage les uns des autres, une ouverture sur la vie et le monde. Bref, une belle histoire que j'ai apprécié.

     

    Les personnages sont tous attachants, touchant. On a envie de les aider.

    Jubilee, solitaire (pour ne pas dire ermite), a peur du monde, peur de l'étouffement que pourrait provoquer le moindre contact avec lui. Ce qui l'a fait être seule depuis si longtemps. Alors, elle s'est réfugiée dans les livres. A côté de ça, il y a aussi la difficulté qu'elle a à comprendre sa mère, cette femme si particulière, dont elle ne se sentait pas aimée. Enfant, elle a manqué de câlins et de toute la tendresse que l'on ressent dans ces moments là, faute de pouvoir se toucher, et cela a laissé un impact indélébile en elle. Une femme à laquelle je me suis tout de suite attachée. Je me suis reconnus dans son amour pour la lecture, et sa peur du monde, son apparente fragilité m'ont touchée.

    Eric est un père en détresse. Il se sent s'éloigner de sa fille, il ne sait pas comment renouer le lien avec elle, dépassé par l'adolescence. Il vient de perdre son meilleur ami et d'adopter le fils de celui-ci, Aja. Et il ne sait pas comment gérer avec Aja, il a peur de faire les mêmes erreurs qu'avec sa fille. Il se sent dépasser, tout simplement, et il essaie juste de faire au mieux. Sa détresse, son envie de faire mieux, m'ont touchée.

    Aja a perdu ses parents, et ce deuil lui pèse, même s'il n'en dit rien. C'est un garçon intelligent, mais renfermé sur lui même, très têtu, et obsédé par les pouvoirs magiques tel que la télékinésie et ce genre de chose. Il a une façon de voir les choses et une logique bien à lui. Il essaie lui aussi, à sa façon, de faire au mieux avec les cartes que la vie lui a donné. Au tout début du livre, j'ai eu un peu de mal à le suivre, ce petit garçon, même si ça ne m'a pas empêché de m'attacher à son caractère particulier. Puis vient un moment où l'on comprend tous les détails de son comportement qui nous ont semblé un peu obscur jusque-là. Et à partir de là, on ne peut que l'aimer, avoir envie de le prendre dans nos bras et le rassurer. Même s'il ne le supporterai pas, car il n'aime pas les câlins.

     

    C'est une belle romance, sur un fond de bibliothèque (détail que j'aime beaucoup en général). Ça ne va pas trop vite, ils ne désirent pas se marier dès le premier regard. Au contraire, ça prend son temps. Et c'est bien.

    Et beaucoup de thèmes sont abordés. Il y a notamment un contexte original, celui de la maladie allergique. Les allergies, ça peut être lourd au quotidien, et si là c'est poussé à l’extrême, c'est aussi une façon de parler de cas plus courant, qui peuvent être réellement problématiques parfois. Une façon d'aborder de le thème et d'en montrer certains aspects que j'ai trouvé intéressante.

    A côté de ça, ça parle aussi de la parentalité, tant au travers des problématiques d'Eric, que des sentiments compliqués qu'a Jubilee pour sa mère. Mais également de la perte d'être cher, et ceux de plusieurs point de vue (Jubilee qui a perdu sa mère, Eric ses meilleurs amis, Aja ses parents).

    On peut établir un certain nombre de parallèle entre Jubilee et Eric dans leur vie, avec des évènements similaires, passé ou présent, mais chacun ayant les places inversées, ce qui permet d'aborder les thèmes avec des points de vue différents. (Par exemple, Eric est le père dont la fille s'est éloignée, Jubilee est la fille qui a repoussé sa mère. Et certaines de leur conversation leur permettent de comprendre mieux le point de vue de l'autre.)

    Ça parle aussi de la solitude, dans différentes formes.

    Tous ces thèmes sont abordés avec délicatesse, malgré leur difficulté, ce n'est pas triste, c'est beau, on retrouve une ambiance feel-good.

     

    Le style de l'autrice est fluide, avec des touches d'humour qui m'ont fait sourire, il se lit très bien. Pour preuve ? Ce livre m'a tenu éveillée très tard le soir (ou plutôt la nuit) où je l'ai fini.

    De plus, on a une alternance de point de vue, petit détail que j'aime bien dans ce genre de romance, et qui permet d'aborder d'autant mieux les thèmes de ce livre.

     

    Quant à la fin... C'est une fin ouverte, ce qui m'a déroutée quand j'ai fermé le livre. Mais elle est pleine de sentiments. Et nous laisse imaginer ce que l'on veut, selon que l'on préfère un choix rationnel ou un choix passionnel. Ce genre de fin ne plait pas à tout le monde. Sur le moment, j'étais déroutée, et je n'ai pas aimé envisager la possibilité que j'aimais le moins. Mais bon, avec le recul, comme c'est nous qui choisissons ce qui nous convient le mieux, ça ne me dérange pas plus que ça.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : les personnages, les thèmes abordés et la façon dont ils le sont, l'ambiance feel-good.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : disons que d'un prime abord, la fin ouverte m'a déroutée, mais avec le recul, j'ai pu faire le choix d'imaginer ce que je voulais.

     

    Citation :

     "- Je pense qu'il est... impeccable.
    - "Impeccable" ? glapit Madison. Cet homme est quoi pour toi, un costume sur mesure ? Un placard bien organisé ? Tu as quel âge, onze ans ?
    Elle se tort de rire.
    - Arrête, protesté-je en souriant malgré moi. Bon, d'accord, je l'aime bien. Je ne sais pas... Il me réchauffe.
    - Oh, très bien. Il y a du mieux. Il a été promu manteau. Poêle à bois"

    jo-jou

    « Bilan lecture octobreLe plib, premier vote ! #PLIB2021 »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :