• Les yeux couleur de pluie (Tome 1), de Sophie TalMen

     Les yeux couleur de pluie (Tome 1), de Sophie TalMen

    Les yeux couleur de pluie (Tome 1), de Sophie TalMen

    Année de publication (en France) : 2016

    Nombre de pages : 256

    ISBN : 978-2-253-07117-4

    Auteur : Sophie Tal Men

    Éditeur : Le livre de poche

    Résumé :

    Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors pour elle, loin des siens, de ses montagnes  : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la collocation, aux collègues… Surtout, c’est l'insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie  ?

     

    Ma note : 17

    Mon avis :

    C'est un roman qui m'a été chaudement recommandé par mes deux colocataires, et elles m'ont plus qu'incitée à le lire, puisqu'elles me l'ont offert (ainsi que les tome 2 et 3, que je ne tarderai donc pas à lire, vous comprendrez pourquoi en lisant cette chronique). Et je les remercie toutes les deux pour cette découverte, car j'ai passé un très bon moment de lecture. Je l'ai d'ailleurs dévoré en à peine 24h.

     

    Nous rencontrons ici Marie-Lou, qui entame son internat. Pour ceux qui ne savent pas, l'internat, c'est à partir de la 7e année des études de médecine, quand on fait sa spécialisation après 6 ans de tronc commun et un concours pour choisir la spécialité en question.

    Et Marie-Lou voulait absolument faire neurologie. Sauf que son classement ne lui permet pas de choisir la ville qu'elle voudrait pour cette spécialité. Elle se retrouve donc à faire neurologie à Brest... Une ville loin de chez elle et qu'elle ne connait pas du tout. Et nous la suivons donc dans sa découverte de l'internat, de sa spé, mais aussi de la Bretagne, et dans ses rencontres.

     

    Marie-Lou est touchante. Timide, un peu maladroite, positive et ouverte, elle a vraiment un petit quelque chose qui la rend attachante. J'ai adoré la suivre.

    Sa colocataire, Anna, interne en chirurgie viscérale, est une jeune femme pétillante, pleine de vie, dynamique. Elle accueille Marie-Lou a bras ouvert. Mais elle est aussi assez peu présente à l'appartement, et sans que Marie-Lou ne sache pourquoi...

    Matthieu, le cousin d'Anna, interne en ORL, a l'habitude de venir très souvent chez elle, et la présence de sa nouvelle colocataire Marie-Lou ne change pas trop ses habitudes. Il est assez secret sur sa personne, mais il fait découvrir la Bretagne qu'il connait et aime à Marie-Lou.

    Globalement, on a des personnages mignons et attachants, chacun à leur manière, et je les ai tous aimés. Les relations entre les personnages sont agréables à voir se forger et évoluer, la relation Marie-Lou/Matthieu prend son temps et est adorable... J'ai beaucoup aimé. (Bien que ça aille par contre un peu vite dans la tête de Marie-Lou au départ, mais le roman est assez court, donc c'est normal et ça ne m'a pas vraiment dérangée.)


    Nous avons une jolie romance placée dans le contexte des études de médecine et de l'internat. Donc on voit aussi toutes les première fois de jeunes médecins au travers de Marie-Lou. Des expériences et des apprentissages à faire sur le terrain, la découverte du vrai métier de médecin, les premières vrais prises en charge complètes de patients, les moments stressants, les premières fois qui marquent, et les petites fiertés qui permettent de voir qu'on n'est pas arrivé là par hasard. Un contexte original, et bien décrit (et dire que je passerai par toutes ces étapes un jour... mais du coup, ce contexte m'a permis de m'identifier très facilement).

    Et à côté de ça, il y a la Bretagne, sa découverte par Marie-Lou, avec les paysages, la mer, la météo brestoise, les spécialités locales,... Tout ce qui donne un petit goût d'embruns au livre, une odeur d'iode et une saveur avec une petite pointe de sel. J'ai beaucoup aimé cet aspect. Et le fait que tout ça nous soit présenté par Matthieu est très agréable.

     

    On a un style d'écriture fluide et léger. Je l'ai aussi trouvé très doux. On a souvent quelques ellipses narratives pour aller à l'essentiel, et on n'a qu'à se laisser porter auprès de Marie-Lou tout au long de ses six premiers mois de stage.

     

    La fin du roman est bien écrite. On comprend les secrets des deux cousins. Et la dernière scène est belle, douce, et donne envie de lire la suite.

     

    En bref, ce roman est un petit bonbon qui se dévore très rapidement. C'est doux et agréable, et avec l'immersion à Brest, c'est comme un petit caramel au beurre salé qu'on laisse fondre sur sa langue avec bonheur.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : l'histoire d'amour dans le contexte de l'internat, le style fluide et doux.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : si je chipote je dirais que Marie-Lou tombe un peu vite amoureuse

     

    Citation :

     "Je suis devant le A comme "abandonne" ou comme "avance". A moi de voir..."

     

    jo-jou

    « Briséïs, tome 1 : La citadelle intemporelle, de Tiphaine SiovelBilan lecture octobre »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :