• Steam Sailors, tome 1 : L'héliotrope, de E.S Green #PLIB2021

    Steam Sailors, tome 1 : L'héliotrope, de E.S Green

    Année de publication (en France) : 2021

    Nombre de pages : 377

    ISBN : #ISBN9782354887759

    Autrice : E.S. Green

    Éditeur : Gulf stream éditeur

    Résumé :

     Il fut un temps où les Alchimistes nourrissaient le Haut et Bas-Monde de leurs inventions merveilleuses, produits de magie et de science. Un temps de machines extraordinaires, de prodiges électriques et d'individus aux pouvoirs fantastiques. Une époque révolue depuis que les Industriels ont éradiqué les Alchimistes et leur formidable savoir. Pourtant, on raconte qu'à l'aube de leur disparition, ils auraient caché leur fabuleux trésor dans une cité secrète...

    Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l'extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l'objet de tous les fantasmes. Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l'avenir en rêves. Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de l'Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et des pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l'équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de "clefs" disséminées dans le monde, qui permettait de retrouver la cité des Alchimistes...

     

    Ma note : 17

    Mon avis :

    Ce livre est un des finalistes du PLIB2021. Et il y mérite grandement sa place. J'ai adoré ma lecture. Et pourtant, j'ai eu du mal à écrire cette chronique, il m'a fallu quelques temps. Allez savoir pourquoi, il y a des fois des livres qu'on adore mais dont on a du mal à parler.


    C'est l'histoire d'un monde qui se voit décliner depuis la Grande Fracture (un genre de coup d'état) qui a fait disparaitre les alchimistes et avec eux tout ce qu'ils apportaient en inventions. Nous n'avons pas énormément de détails sur la grande fracture, comment elle est arrivée et pourquoi. C'est un aspect qui je pense aurait pu être intéressant à creuser, et j'espère qu'on en parlera dans la suite.

    Mais c'est surtout l'histoire de Prudence, jeune fille au don étrange, guériseuse, orpheline du monde d'en bas, qui se voit s'envoler vers le mystérieux monde d'en haut, celui qui flotte et ne se montre que très peu. Elle s'y envole contre son gré et se retrouve sur un bateau de pirates des airs. Elle apprendra ce qu'est être pirate, ce qu'est la vie sur un bateau. Et elle découvrira que les pirates mènent un grande quête : découvrir la cités des alchimistes et les secrets qui y sont cachés à leur disparition. Elle se joindra à eux, utilisant ainsi son don et le découvrant bien plus étendu qu'elle ne le pensait. Sans que l'on ne sache d'où il vient...

    Une histoire de quête et de pirates qui m'a emportée à bord du navire, l'Héliotrope. J'ai beaucoup apprécié ce roman, bien construit, et rempli de mystère, avec une ambiance que j'ai beaucoup aimé, à la fois douce et avec de la camaraderie.

     

    Prudence est une jeune fille curieuse. C'est une irrégulière, c'est à dire qu'elle a un don, ce qui n'est pas très bien vu dans son monde. Au fur et à mesure, elle apprend ce qu'est d'être pirate, et donc à connaître ces hommes et leurs mœurs qu'elle aurait rejeté auparavant. De part sa nature très curieuse, elle aime apprendre et se rendre utile. Elle est courageuse, a un bon esprit de déduction. Elle est douée d'une sensibilité particulière à qui l'entoure. Elle a un don de prémonition, mais il semble qu'il y aie plus que ça à découvrir. On suit son évolution, elle grandit au cours du roman, devient plus mature et sûre d'elle.

    Gareth, le pirate aux deux membres mécaniques, est doté d'une grande gentillesse.

    Ezekiel est taquin, joueur, mais aussi perspicace.

    Sergueï, le cuisinier du bord, bienveillant avec l'équipage en général, et donc aussi avec Prudence, c'est la première personne amicale sur le navire avec elle.

    Petrus peut être un peu rustre et froid au premier abord. Lui et la jeune fille s'apprivoisent petit à petit.

    Le capitaine est un homme mystérieux, dont les choix sont parfois risqués, mais le plus souvent payant. Il accueille Prudence sans réelle conviction au départ, mais fini par changer son regard sur elle.

    Les différents antagonistes comprennent notamment les autorités qui voudraient anéantir la piraterie et sont représentées par Magnus Stettwald, un capitaine qui a juré d'abattre l'Héliotrope. Cet homme semble intelligent, perspicace et ambitieux, mais aussi habité par une histoire familiale compliquée qui le pousse à détester les pirates sans vraiment savoir pourquoi.

    Des personnages agréables à suivre. J'ai beaucoup aimé Gareth, et Ezekiel m'a fait sourire et rire (j'ai tendance à avoir un petit faible pour les personnages joueurs/moqueurs/taquins).

     

    L'univers avec cette scission entre un monde d'en bas et un monde d'en haut est intéressant. J'ai beaucoup aimé découvrir le monde de la piraterie dans ce livre. On sent que l'autrice a travaillé ce point, pour qu'on se sente vraiment sur le bateau avec l'équipage.

     

    Le style de l'autrice est assez descriptif, c'est une remarque que je me suis fait des les premiers chapitres de lecture. Et du coup, je me suis demandée si ça allait le faire pour moi, je n'aime pas quand il y a trop de descriptions en général. Mais si, ça l'a parfaitement fait. Les  descriptions sont belles, on s'imagine bien les lieux et les personnages, mais elles ne sont pas omniprésentes, elles laissent toute la place à l'histoire en elle même, venant juste le compléter, n'empêchent pas de vivre l'aventure pleinement et n'apportant pas de longueur, ce dont j'ai eu peur au début. Au contraire, l'histoire avance, la quête se poursuit avec sa dose d'aventure.

    L'ambiance du livre m'a rappelée celle de deux films que j'aime beaucoup : Le château dans le ciel (auquel j'ai tout de suite pensé en voyant la couverture) et La planète au trésor. Un mélange qui m'a beaucoup plu.

     

    La fin... La première chose que je me suis dit en refermant le livre, c'est "Pourquoi je n'ai pas la suite ?!". Elle donne très envie de savoir... J'ai beaucoup aimé la façon dont ça s'est terminé.

     

    Le travail d'édition est superbe, je trouve le livre très beau... Je suis absolument fan de la couverture qui m'a rappelée Le château dans le ciel.

     

    En bref, c'est un très bon roman de fantasy, avec un univers très chouette à découvrir entre piraterie, navire volant et la quête d'une cité perdue dans laquelle j'ai apprécié suivre les personnages. Il va me falloir rapidement la suite par contre, car la fin m'a clairement laissé sur ma faim... Et j'attends des développements quant à l'histoire de ce monde (la grande fracture) dans le tome suivant.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : une bonne histoire bien construite où l'on part à l'aventure, des personnages agréables à suivre, et tout le côté piraterie avec son ambiance, ainsi qu'un bel objet livre.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : le contexte de l'univers (la grande fracture) pourrait être plus développé.

     

    Citation :

     "Plus elle faisait leur connaissance, plus les pirates de l'Héliotrope la surprenaient. La plupart du temps ils se montraient grossiers, orduriers et indélicats, mais ils étaient aussi des êtres complexes, des savants et des artistes émérites. Elle appelait ça "le paradoxe du pirate"."

    jo-jou

    Steam Sailors, tome 1 : L'héliotrope, de E.S Green #PLIB2021

    « Bilan lecture JuinL'urgence, c'est de vivre, de Pierre Madiot »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :