• La confrérie de la dague noire, tome 2 : L'amant éternel, de J.R Ward

    La confrérie de la dague noire, tome 2 : L'amant éternel, de J.R Ward

    Titre original : Black Dagger Brotherhood, book 02: Lover Eternal

    Année de publication (en France) : 2010

    Nombre de pages : 549

    ISBN : 9782811203627

    Auteur : J.R Ward

    Traducteur : Laurence Murphy

    Éditeur : Milady

    Résumé :

    Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

    Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent. Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.

    Quant à Mary, atteinte d'une maladie incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.

     

    Avertissement : ce livre s'adresse à un public averti, il contient des scènes intimes explicites.

    Ma note : 18

    Mon avis :

    Un tome 2 dans la ligne du premier, si ce n'est meilleur ! Personnellement, je l'ai préféré au précédent en tout cas.

     

    Concernant l'histoire, c'est celle de Rhage, vampire maudit. Et sa malédiction le rend dangereux, l'oblige à se contrôler en permanence et à trouver des moyens de relâcher la pression. Les deux qu'il a sont les bagarres (dont notamment les tueries d'éradiqueurs), et le sexe.

    Mary est une jeune humaine atteinte d'une grave maladie, qui voit sa vie s'assombrir d'un coup. C'est une battante, une femme forte, qui tient tête aux épreuves que la vie lui impose, parce qu'elle y tient, à la vie.

    Les deux se rencontrent par l'intermédiaire de Bella, une vampire, voisine de Mary, et John, jeune homme qui fait irruption dans la vie de Mary, jeune vampire qui s'ignore encore. Quand Bella prévient la Confrérie de l'existence de John, Mary doit l'accompagner là-bas, car John est muet et que Mary lui sert d'interprète.

    La rencontre a lieu dans une situation particulière. Mary ne comprend rien de ce qui se passe, ne sait pas où elle est et ce qu'elle fait là. Rhage est à ce moment là dans des conditions particulières. Mais pour lui, c'est instantané. Il sait que Mary est importante pour lui, il est immédiatement attiré par elle.

     

    Concernant les personnages, Rhage et Mary, je les ai tout les deux beaucoup apprécié.

    Rhage, le vampire maudit, qui essaie en permanence de se contrôler à l'aide de tueries, de sport et de sexe. Il fait les frais de son comportement, souvent charrié par rapport à toutes les femmes qu'il se tape, mais lui n'y voit qu'un moyen de contrôler la bête qui couve en lui, n'y prend pas de plaisir. A côté de ça, il est du genre grande gueule, sans filtre, trop honnête, et ça a un petit côté attachant. Il est aussi doux et respectueux avec Mary. Son caractère indomptable, mais qu'il est obligé de maitriser, m'a touchée. Surtout que sa malédiction lui permet de grandir, de mûrir, de réfléchir. Et son désir de faire les choses bien... Bref, un vampire qui m'a plu. Beaucoup.

    Mary... une femme forte, une battante, qui tient à la vie. Un caractère de fer. Son histoire l'a forgée ainsi. Mais en elle, il y a aussi le désir d'aider les autres, parfois de s'oublier ainsi. Elle m'a touchée par son histoire, et ce que ça a fait d'elle.

    Enfin, l'autrice introduit ici plusieurs personnages secondaires. En plus des frères et de Butch, déjà présents dans le tome précédent, on en rencontre d'autres. Bella, une jeune et belle vampire, une aristocrate surprotégée par son frère et qui veut plus d'indépendance, plus d'aventure. John, jeune homme qui ignore encore qui il est, qui rêve de beaucoup de choses étranges, ne comprend pas diverses choses qui se passe dans sa tête. Ses incertitudes, ses questionnements, nous en connaissons les réponses (en partie), et on a juste envie de l'aider à y voir plus clair. On voit aussi un peu plus Zadiste, le frère le plus sombre de la Confrérie, et on découvre qu'il n'est peut-être pas aussi cruel qu'il le laisse paraitre, mais qui est encore plus détruit qu'on l'aurait penser auparavant. On a envie de se plonger dans le tome suivant qui le concernera, pour savoir ce qui a fait de lui ce qu'il est.

    A côté de ça, on croise un peu Beth et Kholler, du premier tome, et c'est agréable de les voir encore présents ici, même de façon très secondaire.

    Et enfin, on a toujours quelques chapitres du point de vue des éradiqueurs, les ennemis des vampires. Cela apporte toujours le même plus à l'ambiance du livre. Et ils prennent ici beaucoup d'importance dans la fin, en introduisant la situation de départ du tome suivant.

     

    Globalement, dans ce livres, les relations entre les personnages sont un peu plus présentes en dehors du couple principal, on saisit un peu plus la dynamique entre les différents membres de la Confrérie, et j'ai bien aimé cet aspect.

    Concernant la relation Rhage-Mary, elle prend le temps de se développer, avec quelques petits couacs, tout n'est pas rose et parfait dès le début. J'ai pris énormément de plaisir à la voir grandir, prendre son temps, être malmenée. On ne sait pas, jusqu'à la fin, ce qui va advenir de cette relation.

    J'ai beaucoup aimé ce tome-ci, plus que le premier, car il prend plus son temps. C'est aussi plus doux, ainsi que plus réaliste à mes yeux. J'ai vraiment adoré le couple de ce livre.

     

    On retrouve le style de l'autrice, simple, rapide et agréable à lire, addictif, ainsi que l'ambiance plutôt sombre qui va avec les vampires, accentuée par les menaces pesant sur l'espèce en voix de disparition, mais avec des touches plus légères.

     

    L'univers ayant déjà été bien posé avant, on s'y retrouve facilement. Il n'est pas beaucoup plus développé dans ce tome-ci, mais ça ne manque pas, ce n'était pas tellement nécessaire à ce stade de la saga. Et ça a permis à l'autrice d'introduire de nouveaux personnages (qui auront leur tome dans la saga), et aussi de poser les bases du tome suivant. Et on découvre tout de même quelques détails de la culture vampire (on fait la rencontre d'une élue, notamment, ça m'a rendue curieuse à leur sujet).

    On a toujours le petit bonus du glossaire, avec quelques mots nouveaux dedans sur les quelques points nouveau de l'univers des vampires.

     

    On retrouve les aspects que j'ai beaucoup aimé dans le tome 1, action, bagarres, suspens, à côté des évidents amour et sexe. Un subtil mélange de tout ça, très bien dosé, bien écrit.

     

    Et la fin... je l'ai beaucoup appréciée concernant le couple de personnages principaux, on est vraiment dans l'incertitude jusqu'à la toute fin, l'autrice joue avec nos nerfs.

    De plus, dans la deuxième moitié du livre, l'autrice sème des petites graines pour le tome suivant. Et elle ne se contente pas de ça, elle va plus loin, elle fait germer ces graines, et les fait même bien pousser. Les bases de la suite sont posées, et même enracinées, le tome 3 devrait donc démarrer en beauté, directement dans le vif du sujet. Et vu ce qui se passe à la fin de ce livre, la suite promet d'être haute en couleur, avec un tome sur le frère le plus sombre de la confrérie, Zadiste... Inutile de préciser que la suite n'attendra pas des mois avant d'être lue !

     

    En bref, une romance bit-lit que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire avec un couple que j'ai adoré rencontré et suivre, et des bases pour le livre suivant qui donne très envie de se jeter dessus.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : le couple Mary-Rhage, vraiment, j'ai adoré leur histoire. L'ambiance, le subtil mélange des éléments qui font cette saga. Le suspens, jusqu'au dernier chapitre. Et l'envie de lire le tome suivant...

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : Et bien pas grand chose.

     

    Citation :

     "La porte d'entrée s'ouvrit en trombe et Mary se rua hors de la maison, sauta de la véranda, ne prenant pas le temps de descendre les marches. Elle courut sur l'herbe recouverte de givre, pieds nus, et se jeta dans ses bras, s'agrippa à son cou de ses deux bras. Elle l'enlaça avec tellement de force que sa colonne vertébrale craqua."

    Chronique du tome 1

    jo-jou


    votre commentaire
  •  

    Voici mon bilan lecture pour ce mois d'avril. De belles découvertes...

     

    Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaumes, de Leigh Bardugo

     

    La quête du temps, tome 1 : Errances, de Lise Barrow

     

    La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan

     

    Ce qui nous fait un total de 3 livres pour 1222 pages lues. Je suis contente de ce bilan, j'ai pris plaisir à chacune de ces lectures.

    jo-jou

    Image par suju-foto de Pixabay


    votre commentaire
  • La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan

    La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan

    Titre original : Little beach street bakery

    Année de publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 494

    ISBN : 978-2-266-26365-8

    Autrice : Jenny Colgan

    Traducteurs : Francine Sirven, Eve Vila, Etienne Menanteau

    Éditeur : Pocket

    Résumé :

    Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles.Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les cents pour réfléchir et repartir de zéro ?

    Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly elle se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues - un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands - en petits bonheurs partagés, ce qui ne devait être qu'un " break " semble annoncer le début d'un nouvelle vie...  

     

    Ma note : 17

    Mon avis :

    J'ai lu ce livre bien plus vite que je le pensais... Pendant quelques jours, il m'a accompagnée partout, y compris à l’hôpital où je le lisais quand j'avais une pause dans mon travail (au lieu d'avancer dans mes révisions...). Résultat, au lieu de durer au moins une semaine, il a fait, quoi... Trois ou quatre jours ? Donc, vous vous en doutez, j'ai bien aimé. Après deux lectures de fantasy pures, j'avais envie de changer complètement de style de lecture, et ce livre correspondait parfaitement à mon mood du moment, me plonger dans cette lecture m'a fait un bien fou !

     

    Il s'agit donc de l'histoire de Polly, qui vient de tout perdre. Son entreprise a coulé et la banque a saisi tout ce qui faisait sa vie. Sa vie de couple prend le large, son mec retourne vivre chez sa mère, et elle doit trouver un logement qui soit dans les moyens que lui accorde la banque. Elle se retrouve donc à devoir quitter sa ville, et à s'installer loin de tout, sur une île dont l'accès dépend de l'horaires des marées. Mais sur ce petit bout de terre, Polly va trouver plus que ce à quoi elle s'attendait. Et, au travers de son savoir faire concernant le pain, elle va aussi donner beaucoup plus que ce dont elle se croit capable.

    Le pitch de l'histoire est simple, une femme qui va se reconstruire, et ce dans un univers que l'on prend plaisir à découvrir, cette petite île battue par les vents et ses habitants. Simple, efficace et réaliste.

     

    Le personnage de Polly est attachant. Cette femme a besoin de temps pour elle, elle est douce, sensible. On a envie de la prendre par la main pour l'aider. Je me suis reconnue en elle, en sa façon de faire de la pâte à pain pour évacuer chaque trop plein d'émotions (même si perso, c'est plutôt une pâte à tarte que je fais dans ces cas là...). Et évacuer des choses, dieu sait qu'elle en a besoin... C'est dire ce qu'elle fait comme pain. A côté de ça, elle a de l'humour, un certain caractère et n'aime pas se laisser marcher sur les pieds. J'ai pris énormément de plaisir à suivre Polly.

    Les personnages secondaires sont aussi bien représenté.

    Chris, petit ami de Polly qui vit très mal la perte de leur entreprise. Très peu aimable avec Polly dans cette étape de leur vie. Mais ils ont partagé beaucoup de choses auparavant, et ça fait longtemps qu'ils étaient tous les deux.

    On a Madame Manse, boulangère acariâtre de son état, et accessoirement propriétaire de l'appartement de Poly, avec sa vie derrière et des choses qui lui pèsent.

    Huckle, américain qui a aussi du s'intégrer à la communauté peu de temps avant Polly, apiculteur plutôt réservé.

    Tarnie, pêcheur, c'est lui qui accueille Polly sur l'île. Il tient beaucoup à son bateau et veille bien sur son équipage.

    Kerensa, meilleure amie de Polly, qui l'aime beaucoup et veut le meilleur pour elle. Citadine pure et dure, le genre de fille qui ose attirer l'attention sans complexe et en joue.

    Jayden, pêcheur aussi, jeune homme qui n'a pas réussi à l'école et le regrette.

    Murielle, l'épicière, qui a un peu peur de madame Manse (comme tout le monde dans le village), mais qui n'en est pas moins la gentille dealeuse de farine de Polly.

    Enfin, un petit macareux que Polly a recueilli pour le soigner, adorable, il m'a fait craquer comme il a fait craquer Polly.

    En bref, une balle galerie de personnages, tous sympathiques à rencontrer.

     

    J'ai aimé l'univers, cette petite île recluse vivant au rythme de la mer qui a une place prépondérante dans la vie des habitants. On sentait presque l'odeur iodée de l'air marin par moment, tellement on s'y serait cru. J'ai aussi pris beaucoup de plaisir avec ce qui concernait la boulange et le pain. J'aime beaucoup le bon pain (team gourmande, depuis toujours...). Et voir décrite la bonne odeur, le bon goût, la conception... Ça a été un régal pour moi.

     

    Le style d'écriture est fluide, doux. L'ambiance est douce, apaisante. Chaque fois que j'ai ouvert le livre, je me sentais détendue. C'était particulièrement agréable. Et on a aussi dans l'ambiance un côté petit village, vous savez, ceux où tout le monde se connait et où les nouvelles circulent très vite ? Un monde à échelle humaine que j'ai aimé.

     

    La fin est celle qu'il fallait à ce livre. J'ai aimé la petite romance qui aide Polly à s'épanouir, qui lui permet aussi de s'affirmer, de dire ce qu'elle veut, et non plus juste oui à tout ce que veut l'homme qu'elle aime.

     

    On trouve un petit bonus à la fin du livre, c'est les recettes de certains pains que Polly réalise ! Je vais bien entendu me faire plaisir à les essayer, une ou deux me font particulièrement de l'oeil...

     

    En bref, une lecture feel-good, qui m'a fait me sentir bien au milieu de bon pain et de l'air marin.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : L'ambiance et l'effet apaisant qu'a eu ce livre sur moi, avec son histoire simple et son personnage principal si attachant.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : Et bien je ne vois pas...

     

    Citation :

    "Une boulangerie, la plus incroyable de toutes celles dans lesquelles je suis entré. Le matin, on commence par sentir l'odeur du pain qui cuit, et quand la boulangère ouvre la boutique, on peut acheter du pain chaud qui sort du four, en grignoter de petits morceaux et aller s'asseoir sur la jetée. Au bout d'une demi-heure, la plupart des habitants viennent bavarder et acheter du pain. Voilà comment Polbearne se réveille..."

     

    jo-jou


    votre commentaire
  • La quête du temps, tome 1 : Errances, de Lise Barrow

    La quête du temps, tome 1 : Errances, de Lise Barrow

    Année de publication (en France) : 2019

    Nombre de pages : 376

    ISBN : 9791097402501

    Auteur : Lise Barrow

    Éditeur : Éditions La plume et le parchemin

    Résumé :

    L'irruption d'un mystérieux étranger bouleverse la vie de Chanasa. Rentrera-t-il dans les rangs des Rebelles, hostiles au pouvoir en place, ou se détournera-t-il d'eux ? Mais qui est donc ce mystérieux étranger que Chanasa a recueilli inconscient et lourdement blessé sur le chemin, au mépris des règles des rebelles ? Un homme en fuite, qui erre dans le royaume des Terres Centrales. Un homme marqué d’un tatouage singulier, poursuivi par des individus énigmatiques et dangereux. Un homme doté d'un pouvoir stupéfiant… Face aux sombres menaces qui pèsent sur le futur, la jeune femme ne peut en démordre : elle sait que cet étranger est important. Malheureusement, il a perdu tous ses souvenirs et il semble bien que seuls ses ennemis détiennent les clés de son passé. Parviendra-t-il à retrouver la mémoire avant que la terre ne sombre dans le chaos et ne les engloutisse tous ?

     

    Ma note : 16

    Mon avis :

    Il s'agit d'un SP, et je remercie beaucoup l'autrice pour sa confiance.

     

    J'ai beaucoup aimé ma lecture de ce roman de fantasy.

    Concernant l'histoire, c'est celle de Nik, se réveillant sans aucun souvenir. Il croise la route d'un groupe attaqué par des combattants vêtus de rouge, et son instinct/sa morale lui dicte d'aider ces gens. Nik est blessé, mais quand les rebelles finissent par réussir à s'enfuir, ils l'emmènent avec lui. Enfin, leur guérisseuse, Chanasa, insiste pour l'emmener, car elle sent que cet étranger peut avoir un rôle important dans la lutte qui oppose les rebelles au roi et à ses soldats rouges.

    Chanasa finit par faire accepter la présence de Nik parmi les rebelles. Et nous suivons le parcours de Nik au sein du groupe, les relations qu'il noue, et sa quête de son passé.

    L'histoire est intéressante. On est plongé dans un monde dont la situation politique nous est inconnue, mais comme le personnage principal la découvre en même temps que nous, il est très facile de comprendre les enjeux de ce monde et la présence de ce groupe rebelle.

    Et l'histoire est bien construite, mélange à la fois de la situation générale du pays, de la situation particulière de Nik qui veut savoir qui il est, et enfin, il semble y avoir encore plus, des éléments de fond, que l'on soupçonne mais qui ne sont pas explicités dans ce livre et nous laisse espérer des développements très intéressants pour la suite. Beaucoup de mystères se trouvent dans ce livre... Mais peu de révélations, pour le moment.

     

    Concernant les personnages, je parlerai notamment des deux principaux, Nik et Chanasa.

    Nik est donc un étranger, amnésique de tout son passé avant sa rencontre avec les rebelles. Les seuls indices qu'il a sont ses tatouages et ses étranges capacités. Mais personne ne sait que déduire de cela. Aussi se pose-t-il beaucoup de questions sur qui il est lui même. Toujours est-il que c'est un homme juste et altruiste, également très doué à l'épée. On s'attache à lui, qui se sent seul et découvre les choses en même temps que nous, ce qui nous permet de créer du lien avec lui. Et on se pose beaucoup de questions à son sujet, j'ai eu envie de comprendre qui il est, ce qui a pu le conduire à cette situation. On sait qu'il a un lourd passé d'où sortent des poursuivants étranges, mais le mystère reste épais.

    Chanasa est guérisseuse parmi les rebelles. C'est une femme libre, indépendante, intrépide. Elle ne supporte pas qu'on lui dicte sa conduite, et fait ce qu'elle veut quitte à déroger aux règles des rebelles et à prendre des risques parfois énormes pour suivre ses intuitions. Une femme forte et combattive. Elle sait aussi faire preuve de bon sens et se remettre en question quand c'est nécessaire. Elle m'a plu, son côté têtu, obstiné m'a touchée. Elle aussi a des secrets sur son passé, que l'on découvrira au fur et à mesure du livre.

    Deux personnages principaux développés qui mènent très bien le récit. Les personnages secondaires apportent aussi chacun leur petit plus.

     

    L'univers est intéressant, mais pourrait être encore développé. On y a une politique que l'on comprend facilement, et qui est très réaliste tant en elle même que dans ses effets sur la population de ce pays je trouve.

    On sent également des développements intéressants à venir pour la suite, et j'attends l'autrice au tournant sur ce point, car les mystères posés dans ce livre me font espérer beaucoup de choses pour le tome suivant de la saga. Il y a beaucoup d'éléments à expliquer dans cet univers, et des explications qui se font attendre... Un certain prêcheur semble avoir sont importance, mais on l'effleure à peine, idem pour les tremblements de terre, etc...

     

    Je parlerai aussi du prologue, très intriguant, et qu'on ne comprend pas encore, avec ce personnage seul, dont on ne sait rien, et dont le rôle me rend curieuse, car il y l'air d'être important.

     

    Le style de l'autrice est fluide, se lit bien. Elle est douée pour poser ses ambiances, j'ai vraiment ressenti beaucoup d'inquiétude pour les personnages par moment, à en avoir le ventre noué au cours de ma lecture. Notamment lorsque le passé de Nik essaie de le rattraper...

     

    La fin est pleine de suspens. Nous laisser là dessus... On ne peut que se demander comment ça va se passer pour les personnages, ce qui va leur arriver. Une belle maitrise du cliffhanger.

     

    Je dirais tout de même un mot sur la romance. Elle est intéressante à suivre, bien placée, mais j'aurais peut-être aimé un peu moins d'aller-retour entre les deux personnages, qui ne savent pas ce qu'ils veulent par moment. Perso, je lis ce genre de livre pour la fantasy, et si j'aime bien avoir aussi un peu de romance, je préfère quand ça reste du second plan et ne prend pas trop de place.

     

    En bref, un roman avec une histoire bien construite, des personnages développés auxquels on s'attache, et un style d'écriture qui sait nous faire ressentir l'ambiance du livre. Mais surtout, beaucoup de mystères, à différents niveaux, et se pose la question du lien entre tout ça, qui me rend très curieuse des développements de cette saga. Cependant, il nous manque beaucoup d'éléments pour tout comprendre de ce livre, on a beaucoup plus de questions que de réponses, et l'équilibre est précaire entre trop de questions et pas assez de réponses.

     

    En bref, ce que j'ai adoré : le mystère présent dans ce livre qui nous donne envie d'en découvrir plus, l'histoire bien construite, le style de l'autrice et sa capacité à faire passer une ambiance.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : le côtés indécis de la romance.

     

    Citation :

     "Le passé finit toujours par vous rattraper un jour ou l'autre, alors mieux vaut le laisser bien ordonné derrière soi afin de ne pas avoir de mauvaises surprise au détour d'un chemin."

    jo-jou


    votre commentaire
  • Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaume, de Leigh Bardugo

    Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaume, de Leigh Bardugo

    Titre original : The Grisha, book 1 : Shadow and bone

    Année de première publication (en France) : 2017

    Nombre de pages : 352

    ISBN : 9782017868774

    Autrice : Leigh Bardugo

    Traducteur : Nenad Savic

    Éditeur : Le livre de poche jeunesse

    Résumé :

    OMBRE. GUERRE. CHAOS.

    Un royaume envahi par les ténèbres. Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal. Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. Parmi eux : Alina Starkov.

    ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.

    L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir. L’Invocatrice de lumière.

     

    Ma note : 18

    Mon avis :

    J'ai lu ce livre en lecture commune avec @maureen_lit_des_livres et @fearthewxlrd sur instagram. Et nous avons toutes les trois adorés.

     

    Bon, on n'a plus vraiment besoin de présenter ce livre, passé sur beaucoup de blogs et de nombreuses fois sur tous les réseaux sociaux parlant de livres. Mais dans le doute, on va quand-même le faire.

    C'est un livre de fantasy dont l'histoire prend place dans un pays séparé en deux par un genre de vallée d'ombre, où il fait un noire permanent et où rodent des créatures dangereuses pour les voyageurs, appelé le Shadow Fold. Ce Shadow Fold sépare donc le pays en deux, et les traversées régulières qui doivent être faite pour faire communiquer et approvisionner les deux parties du pays de ressources présentes de l'autre côté, coûtent régulièrement la vie de nombreuses personnes, pour le bien du pays tout entier.

    Au sein de ce pays évolue Alina, jeune orpheline. A la suite d'un évènement, disons traumatique, elle se rend compte qu'elle a sauvé sa propre vie (et celle de beaucoup d'autres) en utilisant des capacités qu'elle ne soupçonnait pas avoir, faisant d'elle une grisha. Et nous suivons ensuite son apprentissage pour maitriser son pouvoir, ainsi que toutes les péripéties qui l'entourent. (Et, vous vous en doutez, cela aura un lien avec le Shadow Fold.)

     

    Concernant les personnages, ils sont intéressants à suivre.

    Alina, le personnage principale, est donc une jeune orpheline, apprentie cartographe dans l'armée. Plutôt chétive, des cernes constantes et les cheveux ternes, elle ne paie pas de mine comme ça. Elle m'a pourtant plu rapidement. Plutôt du genre discrète, elle préfère se fondre dans la masse pour ne pas attirer l'attention, ni les ennuis qui vont avec. Elle a un bon instinct de survie, vu que c'est sur lui qu'elle a dû compter depuis son enfance pour en arriver là. J'ai aimé suivre son apprentissage, sa découverte d'un monde privilégié, celui des Grisha. Je me reconnaissais dans son syndrome de l'imposteur, à avoir l'impression de ne pas être à sa place, qu'il y avait malentendu, et qu'on allait la jeter dehors. Puis j'ai apprécié son évolution, la compréhension qu'elle a eu de son pouvoir, étape par étape. Et elle a encore du chemin à parcourir, que je vais rapidement aller lire dans la suite de la série.

    Compagnon d'aventure d'Alina, il y a Mal. Jeune orphelin lui aussi, ils ont grandi ensemble, et arrivés à l'âge adulte, ils se sont engagés ensemble dans l'armée. Mal est traqueur. C'est un beau jeune homme, un peu coureur de jupons (au grand damn d'Alina), mais très fidèle en amitié, il donnerait sa vie pour Alina. Lui, il m'a tapé dans l'oeil tout de suite, encore plus qu'Alina. Il y a une période où on le voit peu au milieu du récit, et j'ai eu très peur qu'il disparaisse et n'aie été là que pour introduire le livre. Heureusement non...

    Il y a aussi le Darkling. Homme à la sombre réputation parmi le peuple, chef des Grishas, travaillant main dans la main avec le roi. Pas forcément féru de justice, mais ayant, à sa manière, à cœur les intérêts du royaume. Il reconnaitra le pouvoir d'Alina et l'introduira dans le monde Grisha pour lui permettre son apprentissage. Il tient à ce qu'elle puisse utiliser son pouvoir pour faire disparaitre le Shadow Fold. Un personnage fascinant selon moi. Je suis curieuse de voir son évolution et tout ce qu'il nous reste à découvrir sur lui. Un personnage ambivalent, que j'ai aimé, mais qui m'a posé problème, avec un pressentiment particulier le concernant... Je ne peux pas en dire plus sans spoiler, malheureusement. (Et c'est très frustrant...)

    Enfin, Genya, Grisha affectée au service de la reine, ce qui lui donne un statut à part et lui attire le mépris des autres Grishas. Mais elle a énormément de caractère, n'hésite pas à dire les choses, peu importe ce qu'en pense les autres, elle a aussi une grande connaissance du monde de la cours, tant côté Grisha que côté royal. On ne sait pas encore tout d'elle je pense. J'ai mis un peu de temps à l'apprécier, cette femme trop sûre d'elle, mais elle a réussi à me plaire tout de même. Elle est gentille, avec sa franchise et sa brusquerie bien à elle, bienveillante envers Alina, et une relation particulière se tisse entre les deux femmes.

    Enfin, une multitude d'autres personnages plus secondaires sont présents dans les pages de ce livre, dont on devine un rôle important dans la suite pour certains, mais je ne vais pas m'attarder dessus.

    Les personnages sont bien écrits, on prend plaisir à les suivre. Ce n'est cependant pas le point fort de ce livre à mes yeux.

     

    Le style de l'autrice est fluide, facile et agréable à lire. On sent que c'est du jeunesse, mais aucune problème pour moi, surtout que ça se lit tout seul, on ne voit pas les pages défiler.

    Le rythme du récit est entrainant dès le début, l'évènement à la base de l'histoire arrivant rapidement. Puis le rythme ralentit un peu pour nous permettre de découvrir l'univers. C'est une bonne chose pour intégrer les termes de l'univers de l'autrice, ce qui entoure les grisha, tout ça. Mais il y a aussi trop de descriptions à mon goût à ce stade là, quand Alina arrive au Little Palace. C'est un monde très différent de celui qu'elle a connu jusqu'à lors. Mais ça s'attarde un peu trop à décrire le luxe des lieux pour moi, c'est l'un des seuls bémols que j'ai trouvé à ce livre.

     

    Ensuite, le rythme s’accélère de nouveau, puis les rebondissements s'enchainent, on n'a aucune envie de lâcher le livre. Sur la deuxième moitié du livre, il m'a été très difficile de m'arrêter de lire tous les jours pour la lecture commune, l'histoire est très prenante. 
    Et la fin, cette fin... Qu'est-ce que c'est que ça ? J'ai regretté de ne pas avoir la suite dans ma bibliothèque ! Mais je vais l'avoir cette semaine, et nous avons programmé notre lecture commune du tome 2 fin mai/début juin. Et cette fois-ci, je n'ai pas fait la même erreur, j'ai pris le tome 3 en même temps pour pouvoir le lire rapidement ensuite.

     

    Enfin, le gros point fort du livre, c'est son univers, et j'ai hâte de m'y replonger. Il s'agit d'un univers de fantasy original, car il n'est pas d'inspiration médiévale comme on en a l'habitude, il s'inspire de la culture russe, tout en étant assez moderne, avec des armes à feu par exemple. Ça change, et c'est agréable. A côté de ça, ce qui se rapporte aux Grishas est bien construit, bien organisé, si on a l'impression qu'il y a beaucoup d'éléments au début, on s'y retrouve finalement sans problème.

    Bref, un univers très bien construit, on s'y plonge sans réserve.

     

     Au final, une excellente lecture pour moi, j'ai adoré, et j'ai hâte de lire la suite.

    Très difficile pour moi là de ne pas en parler plus, il y aurait beaucoup d’éléments que j'ai aimé et dont j'aurais envie de parler, mais je ne peux pas sans spoiler l'histoire à ceux qui ne l'ont pas encore lu... C'est plutôt frustrant je dois dire.

     

    Une adaptation sur Netflix arrive à la fin du mois ! J'ai hâte de voir ce que ça donnera aussi de ce côté là, mais je vais peut-être attendre d'avoir les deux autres tomes de la trilogie avant de me lancer...

     

    En bref, ce que j'ai adoré : l'univers, qui est le gros point fort de ce livre. Je me suis aussi attachée aux personnages, et j'ai beaucoup aimé l'histoire et ses rebondissements.

    En bref, ce que je n'ai pas aimé : trop de descriptions pour moi dans le deuxième quart du livre.

     

    Citation :

     "- Comment vous êtes-vous débrouillée avec la reine, demanda-t-il.
    - Je n'en ai pas la moindre idée, répondis-je honnêtement. Elle m'a dit que des choses gentilles, mais en me regardant comme si son chien venait de me régurgiter.
    Genya rit, et les lèvres du Darkling se soulevèrent légèrement.
    - Bienvenue à la Cour."

    jo-jou


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique